Cet article date de plus de 3 ans

Les gendarmes à canoë sur la Dordogne pour faire de la prévention

Sur la Vézère et la Dordogne, la compagnie de gendarmerie de Sarlat patrouille sur les rivières avec des canoës pour faire de la prévention et assurer la sécurité des usagers afin d'éviter les accidents. L'occasion de rappeler, encore et encore, que le gilet de sauvetage est obligatoire. 
Avec leur embarcation bleue, les gendarmes patrouillent sur la Dordogne.
Avec leur embarcation bleue, les gendarmes patrouillent sur la Dordogne. © Gendarmerie de la Dordogne
Dordogne : les gendarmes en canoë ©France 3 Périgords


On connaissait les gendarmes à Saint-Tropez mais il y a aussi les gendarmes sur la Dordogne. Et oui, sur des canoës, les militaires patrouillent sur l'eau pour faire de la prévention. 

On ne les attend pas forcément sur l'eau et pourtant, les gendarmes surveillent aussi les rivières du département. Sur la Vézère et la Dordogne, ils sont là l'été pour surveiller les usagers et assurer la sécurité de milliers de personnes

 

Encore une vingtaine de patrouilles



Au mois d'août, une vingtaine de patrouilles sont encore programmées par la compagnie de Sarlat. A des points de mise à l'eau, les gendarmes sont au contact de loueurs pour vérifier que tout est en ordre. 

En suivant le courant, les militaires assurent ensuite la sécurité de tous en faisant de la prévention et en donnant quelques conseils. Ils reprennent les comportements dangereux de nageurs.

 

Gilet de sauvetage obligatoire



Les patrouilles rabâchent inlassablement que le port du gilet de sauvetage est obligatoire. Et qu'il doit être attaché. Un travail nécessaire pour éviter tout accident. France Bleu rappelle que 400 000 personnes ont descendu la Dordogne en kayak en 2017. Et que deux personnes sont mortes noyées dans la rivière. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers tourisme économie vacances sorties et loisirs