Paradoxe climatique : il y a parfois trop d'eau en Dordogne pour faire du Canoë !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux
Des niveaux d'eau inhabituellement hauts pour la saison peuvent gêner la pratique du canoë
Des niveaux d'eau inhabituellement hauts pour la saison peuvent gêner la pratique du canoë © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette & Anne-Laure Meyrignac

Le problème peut paraître incongru et pourtant il se pose : les niveaux d'eau atteints en ce début d'été en Dordogne posent des problèmes de sécurité aux loueurs de canoë-kayak. Par endroit certains préfèrent ne pas travailler, plutôt que prendre des risques

Changement climatique

D'ordinaire, c'est plutôt la sécheresse qui pose problème aux nombreux loueurs de canoë-kayak du département. Avec ses 5 000 km de rivières dont une bonne partie praticable aux embarcations légères, cette activité nautique fait partie des loisirs les plus appréciés des touristes lors des chaudes journées d'été. Mais après avoir connu des sécheresses inhabituelles, c'est la pluie qui s'est invitée dans le département. Ou plus exactement en amont du département, et notamment dans les barrages de Corrèze, là où se constituent les réserves. Des barrages qui relâchent l'eau accumulée en surplus.

Règles de prudence

Conséquence, sur une portion de la Dordogne, un phénomène que l'on n'avait pas vu depuis une vingtaine d'année : des niveaux inhabituellement hauts, des courants relativement forts, et un danger potentiel. Avec une eau qui n'a pas eu l'occasion de se réchauffer beaucoup, et des plages recouvertes par l'eau, la prudence est de mise.surtout pour les jeunes enfants ou les personnes les moins à l'aise avec la pratique.

Par arrêté préfectoral, l'activité de canoë de loisir est interdite dans un niveau d'eau supérieur à 1,50 m si l'on ne possède pas la qualification nécessaire. Or, les 1,50 m sont parfois dépassés actuellement par endroit. Les loueurs prennent donc des précautions et, si les conditions le permettent, préfèrent louer leurs embarcations à des adultes surs d'eux et sachant nager.

Connaître le terrain, et les limites

Les professionnels qui connaissent bien leurs rivières sont à même de restreindre leur activité s'il y a un quelconque danger. Ils ont toujours un œil vigilant et quotidien braqué sur le site Vigicrue qui alerte sur les niveaux atteints après de fortes pluies. Le site signale les hauteurs d'eau en temps réel et avertit des dangers potentiels de crues par un niveau jaune, nécessitant une vigilance particulière notamment dans le cas d'activités exposées et/ou saisonnières. 

Pas d'inquiétude pour autant, le phénomène qui ne concerne qu'une partie des cours d'eau ne devrait pas durer. Les niveaux doivent rebaisser en même temps que la chaleur remontera, de quoi assurer de jolies balades au fil de l'eau, en respectant strictement les règles de sécurité.

FR Rechercher 2 Image d'avatar Presque trop d'eau pour les canoës sur la Dordogne ©France 3 Périgords

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.