• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

A Périgueux le vélo s'impose... pneu à pneu !

A Périgueux la Vélorution est en marche

A Périgueux, les cyclistes en connaissent un rayon sur les problèmes de cohabitation. Semelles, deux-roues ou 4 roues se gênent plus souvent qu'ils ne se complètent. Pourtant des "zones de rencontre" sont là pour mettre de l'huile dans les rouages... pas toujours évident !

Par Pascal Faiseaux

Si vous êtes célibataire, une zone de rencontre évoque plutôt un bar accueillant. Si vous êtes sportif, éventuellement un terrain de sport. L'un n'empêchant pas l'autre. Mais si vous avez passé le permis depuis moins de 9 ans, vous vous souvenez peut-être qu'il s'agit aussi d'un espace où piétons, deux-roues motorisés ou non et voitures sont censés cohabiter autrement qu'à grand renfort d'invectives et de coups de klaxon...
Un espace encadré par l'article R 110-2 du nouveau code de la route qui établit que dans cette zone délimitée la vitesse ne peut excéder 20km/h, et qu'on est censé laisser la priorité d'abord aux piétons, ensuite aux cycliste et enfin aux deux et quatre roues motorisés. 
Et pour ceux qui l'ignoraient, l'association Vélorution (sans aucun dyslexisme ni contre-pédalage) a entamé une opération information sur l'une de ces trois zones identifiées à Périgueux (vers la rue St Front, place André Maurois et place du 8 mai 1945). Bilan, une quasi-totale méconnaissance, assez souvent doublée d'une franche indifférence.
Bref, malgré leurs efforts les cyclistes n'ont toujours pas pignon sur rue et il faudra encore pousser longtemps à la roue pour imposer une cohabitation sereine. 

En savoir plus sur l'association Vélorution 

Sur le même sujet

Jimmy, pas encore 18 ans, Gilet Jaune par désespoir, pour que les choses changent

Les + Lus