Boulazac Basket défait à Vichy-Clermont : une débâcle analysée par nos consultants de NoA Basket

replay

Le Boulazac Basket Dordogne (BBD) a essuyé une défaite douloureuse sur le parquet de Vichy-Clermont ce vendredi 19 janvier. Une soirée intense qui clôture la 16e journée de Pro B sur un score final de 94 à 84.

Après une nette victoire contre Nantes en milieu de semaine, les Boulazacois se sont heurtés à un défi redoutable lors de leur déplacement à Vichy-Clermont, une équipe en grande forme sur son terrain et, surtout, après le cumul de six victoires consécutives.

Malgré des efforts acharnés, le BBD a été impuissant face à l'offensive redoutable de Vichy-Clermont, qui a réussi l'exploit de marquer 94 points contre la défense habituellement solide de Boulazac.

« On a vu que cette équipe de Vichy, tout au long de la rencontre, a mis son empreinte notamment sur le deuxième quart temps où elle a fait le trou. Sur le reste du match, elle ne cèdera pas sous les assauts de Boulazac qui n’est jamais parvenu à réduire l’écart de moins 6 point. », précise notre consultant, l’ex-entraineur Frédéric Sarre.

Manque de réussite aux trois points

Vichy a en effet été solide, engagée. Les locaux se sont illustrés particulièrement derrière l'arc à trois points, affichant un taux de réussite de 50% avec 14 tirs convertis sur 28.

 L’absence de Youri Golitin a creusé l’écart.

Frédéric Sarre

consultant de NoA Basket

En revanche, Boulazac a dû se contenter d'un taux de réussite de 33%, convertissant 7 tirs primés sur 21 tentatives. « Chez Vichy, les jeunes ont été présents comme Noah Penda qui fait un très gros match du côté de Vichy. Le BBD a manqué de réussite et l’absence de Youri Golitin, qui est un joueur intéressant pour cette équipe-là, a creusé l’écart » poursuit Frédéric Sarre.

Malgré les performances notables du meneur américain Angelo Warner, meilleur marqueur avec 23 points, et du numéro 7 Deng Adel, qui a ajouté 16 points, le BBD n'a pas réussi à contenir les assauts offensifs incessants de leurs adversaires.

La domination de l'équipe locale s'est également étendue sous les paniers, avec 15 rebonds offensifs contre seulement 7 pour Boulazac, et 25 rebonds défensifs contre 21. Cette présence accrue près des panneaux a grandement contribué à la victoire indiscutable de Vichy-Clermont.

Cinq défaites consécutives

Cette défaite constitue la cinquième de la saison pour le BBD, qui a été constamment mené au score de la 12e à la 40e minute. Selon l’ancien joueur et consultant Pape-Philippe Amagou « Si Boulazac a eu le mérite de jamais lâché prise, l’équipe a d’abord manqué de régularité dans la performance. Vichy quant à elle était vraiment souveraine, avec une réponse efficace à chaque assaut ».

Boulazac a manqué de régularité dans la performance.

Pape-Philippe Amagou

Consultant NoA Basket

Dont acte, le prochain défi pour Boulazac consistera à se remettre en selle lors de la prochaine rencontre à l'Aréna le Palio Périgord, où l’équipe affrontera Angers le vendredi 26 janvier. Mais le plus gros challenge sera de faire face aux premiers en tête du classement de la Pro B, le voisin régional La Rochelle. Rendez-vous est pris le 13 février, un match retransmis en direct sur France 3 NoA et à suivre en direct sur France.TV. 

Troisièmes au tableau derrière Vichy et La Rochelle, les Boulazacois devront retrouver leur cohésion et renouer avec le chemin du succès après une série difficile.