Chute mortelle à Périgueux : il reconnait avoir volontairement poussé la victime par-dessus la rambarde

Publié le
Écrit par Marine Cardot .

Mis en examen pour homicide volontaire, le locataire de l'appartement, âgé de 27 ans, invoque la légitime défense. Il affirme que la victime, un SDF de 53 ans, était entrée chez lui par effraction.

C'est une résidence avec un escalier extérieur, situé à l'arrière du bâtiment, côté jardin. Cet escalier permet d'accéder à un grand balcon, protégé par une rambarde, puis aux appartements. C'est de là qu'un homme de 53 ans a fait une chute mortelle jeudi soir vers 17h, rue d’Agonac à Périgueux. On sait désormais que ce n'était pas un accident.

Une tentative d'effraction ? 

Le locataire de l'appartement, âgé de 27 ans, "reconnait avoir fait volontairement basculer la victime par-dessus la rambarde du balcon", informe le parquet de Périgueux dans un communiqué. Pour justifier son geste, le jeune homme a invoqué une situation de légitime défense, et nie toute intention d'homicide.

Il affirme que la victime et son ami étaient entrés chez lui par effraction et qu’il a voulu les repousser, toujours selon le parquet. Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur les lieux du drame jeudi soir, trois personnes, en plus de la victime, étaient présentes. Elles ont toutes les trois étaient placées en garde à vue. 

Mis en examen pour homicide volontaire

Une information judiciaire a été ouverte par la procureure de Périgueux pour homicide volontaire et violation de domicile. À l'issue de sa garde à vue, le locataire de l'appartement a été présenté à un juge d'instruction et mis en examen pour homicide volontaire. Actuellement en détention provisoire, le jeune homme était inconnu de la justice, et était sous curatelle, apprend-on dans le communiqué. 

Si les circonstances du drame restent floues, on en sait plus sur l'identité des protagonistes. Selon le parquet de Périgueux, l'homme qui est décédé était âgé de 53 ans. Il s'agissait d'un résidant d’un foyer pour personnes sans domicile fixe de Périgueux.

Une tentative d'effraction ? 

L'ami de la victime, âgé de 29 ans, est également un homme sans domicile fixe. Il avait été hébergé quelques jours auparavant par le locataire de l’appartement et se serait présenté à lui jeudi pour récupérer des affaires, selon le communiqué du parquet. 

Déjà connu des services de police, l’ami de la victime a été incarcéré dans le cadre de l’exécution de deux précédentes peines de 8 et 3 mois d’emprisonnement, prononcées par le tribunal de Grasse pour des faits de violences et menaces, et pour des délits routiers, toujours d'après le parquet de Périgueux.

"Il devrait être prochainement convoqué par le juge d’instruction pour être mis en examen du chef de violation de domicile", écrit la procureure, qui précise que le suspect conteste ces faits.

Enfin, l’ami du locataire, âgé de 57 ans, a été remis en liberté sans aucune charge. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité