Dordogne : à Vanxains, un élan de solidarité pour venir en aide aux sinistrés

Publié le
Écrit par MK avec Bertrand Lasseguette

La solidarité s'organise en Dordogne après les dégâts causés par les orages en ce début de semaine, et ce, alors que le département est à nouveau placé en vigilance orange ce jeudi. A Vanxains, le village le plus touché, les renforts viennent de tout le département.

Des toitures transpercées, des vitres brisées, et encore la pluie qui menace. A  Vanxains, en Dordogne, trois jours après le passage d'orages dévastateurs, les habitants tentent de panser leurs plaies. Et ils sont aidés par de nombreuses bonnes volontés, qui se présentent spontanément à la mairie. A l'image de Renée Guevel, habitante de la commune, venue proposer des tuiles. "On a en un peu plus de 1 000 qu'on avait mises de coté quand on a refait notre toiture. Donc si ça peut aider les gens, c'est avec bonheur", résume-t-elle. 

 

Appel aux dons de bâches et aux logements

Elle n'est pas la seule à souhaiter se mobiliser. "On nous aide beaucoup sur les bâches, on nous a aussi donné de l'alimentation pour nourrir les pompiers qui sont venus d'un peu partout en France, précise Flore Dubos. Cette conseillère municipale salue une "solidarité qui fait chaud au cœur", avant de lancer un appel : 

Là, l'urgent ce sont les bâches. Et nous avons aussi un grand besoin de relogements pour certaines familles qui n'ont plus rien et des personnes âgées qui sont dans le besoin. 

Flore Dubos, conseillère municipale

Source : France 3 Périgords

"Baume au cœur"

Blanche Grelier est venue de Sainte-Aulay. Elle a passé la journée à dégager gravats et terre d'une maison inondée de  Vanxains. 

"Si on avait été dans le même cas, on aurait apprécié qu'on vienne nous prêter main forte, donc ça nous paraissait évident d'avoir un élan de solidarité pour les habitants de Vanxains", explique-t-elle, tout en évacuant de l'eau boueuse d'un salon dévasté avec trois amies. Un acte qui met un peu de "baume au cœur" de Sarah Settbon, habitante de la maison sinistrée.

Tout était sous l'eau, touts seuls on ne pouvait pas. Cette aide nous empêche de trop craquer par rapport à toute la misère qu'on a sortie, car on n'a plus rien : tout est à jeter. 

Sarah Settbon, sinistrée

Source : France 3 Périgords

Les collectivités locales voisins ont, elles aussi, envoyé des renforts, tout comme la sécurité civile. Des militaires sont à pied d'œuvre pour aider les pompiers déjà engagés alors que nouvelles intempéries sont à prévoir : la Dordogne reste en alerte orange au orages ce jeudi .

Voir le reportage de France 3 Périgords