Elle lègue 438 000 euros à sa commune, l'héritage sert à construire une maison médicale

Une habitante de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, en Dordogne, a légué à son décès 438 000 euros, ainsi que sa maison, à sa commune. Une belle surprise pour la mairie, qui a décidé d'investir cet argent dans un projet de maison médicale.

C'est une nouvelle plus qu'inattendue que le maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, en Dordogne, reçoit en ce début d'année. Contacté par le notaire de sa commune, Jacques Reix apprend qu'une de ses administrées, à son décès, a décidé de léguer à la ville sa maison ainsi que "des avoirs bancaires, sans qu'il ne donne plus de détails".

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Le legs effectué auprès de la commune va permettre une grande partie du financement d'une maison médicale. ©France 3 Périgords

Un legs particulièrement généreux

Lorsque Jacques Reix se rend au rendez-vous avec le notaire, pour consulter le testament olographe, la surprise est encore plus grande : la bienfaitrice, qui annonce dans le document souhaiter garder l'anonymat, a légué la somme de 438.000 euros à sa commune.

"Ça a été un choc, mais heureux, forcément. C'était une personne très discrète, alors nous avons été très surpris", rapporte l'édile.

Nous sommes très reconnaissants pour ce geste d’altruisme et de générosité. C'est historique pour notre commune !

Jacques Reix

Maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Une somme colossale, que le maire décide immédiatement d'utiliser pour financer un projet de construction de maison médicale. "C'était l'un des éléments clés de notre programme électoral, rapporte Jacques Reix. Aujourd'hui, nous n'avons plus de médecin généraliste sur la commune. Et sur la communauté de communes du Pays Foyen, dont nous faisons partie, la situation est également problématique."

Cette maison médicale est prévue pour accueillir trois cabinets, pour des médecins généralistes ou bien des spécialistes, comme un pédiatre ou un psychiatre. Des modules pourront être ajoutés si besoin.

Matériaux "ultramodernes", design "dans l'esprit d'un écoquartier", panneaux photovoltaïques sur le toit... Le projet est facturé 651 000 euros hors taxes. Le legs reçu par la commune permet d'en faciliter grandement le financement.

Nous avons déjà des subventions de l'Etat et du Conseil départemental. Ce legs va nous éviter d'emprunter de l'argent, c'est aussi une bonne nouvelle pour le contribuable !

Jacques Reix

Maire de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

La construction de la maison médicale commencera à la fin du mois d'avril. La première pierre pas encore posée, Jacques Reix réfléchit déjà au "challenge" d'attirer des médecins sur son territoire.

Aider les médecins à s'installer

"Grâce à ce legs, on peut envisager une aide aux médecins qui souhaiteraient s’installer chez nous, se réjouit l'édile. Par exemple, on a pensé à leur offrir deux années de loyer, en attendant qu'ils créent leur patientèle."

En parallèle, la bienfaitrice anonyme a aussi légué sa maison à sa commune, pour laquelle le maire a un différent projet. "Elle pourrait servir de maison d’urgence, de secours, explique Jacques Reix. En cas de sinistre sur la commune, ou de violences conjugales par exemple, on a besoin de pouvoir reloger des gens. Cette maison conviendrait très bien." Un legs qui tombe à pic, pour concrétiser des projets au long cours de la mairie.