Le service Réanimation de l'hôpital de Périgueux sort de la grève après plus d'un mois de manifestation

En grève depuis le 11 mai, le service de Réanimation de l'hôpital de Périgueux vient de reprendre le travail après la signature d'un protocole d'accord. Les syndicats et le personnel ont notamment obtenu la mise aux normes des effectifs du service qu'ils demandaient
Depuis le début du Coronavirus, l'hôpital de Périgueux, à la peine, a entamé plusieurs mouvements de grève pour demander à travailler dans des conditions décentes
Depuis le début du Coronavirus, l'hôpital de Périgueux, à la peine, a entamé plusieurs mouvements de grève pour demander à travailler dans des conditions décentes © France 3 Périgords

Sortie par le haut

" Monsieur le Directeur, les personnels du service de réanimation vous informent de leur décision de suspendre le mouvement de grève à compter du lundi 28 juin 2021 00h00." La direction de l'hôpital de Périgueux a accusé réception de ce courrier ce mardi matin, officialisant la signature d'un protocole d'accord et la sortie d'un mouvement de grève entamé il y a près d'un mois et demi, le 11 mai dernier.

Manque criant de personnel

À cette époque, le service de réanimation avait entamé un (nouveau) mouvement de grève pour dénoncer les conditions de travail et le manque de personnel, particulièrement mis en exergue par l'éprouvante crise du Covid.

Confrontée aux réalité, la direction de l'hôpital a donc accédé le 24 juin aux demandes des grévistes. Sur le volet du manque de personnel, elle va procéder au recrutement de 2 Équivalent Temps Plein (ETP) en Infirmières Diplômées d'État et à 3 ETP d'aides-soignants.

Améliorer les conditions de travail

Des réunions régulières entre les services médicaux et non-médicaux seront mises en place pour améliorer l'organisation et la synchronisation des temps de travail et la qualité de vie générale (élaboration des protocoles de service, modes dégradés, vie quotidienne, etc.).

Enfin, la salle de pause du service, dont l'exiguïté avait été dénoncée doit faire l'objet d'une "solution technique" pour répondre aux besoins réels.

Satisfaction syndicale

Par la voix de sa secrétaire générale Marietta Marty, la section santé de la CGT de Périgueux se félicite de cette "lutte gagnante", une sortie par le haut après 1 mois et demi de forte mobilisation des personnels du service, qu'elle estime en moyenne à 82.82 %.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société grève économie social covid-19