Périgueux : un pôle d’échange multimodal à côté de la gare

Cette installation d’un coût de 2,9 millions d’euros a pour but de favoriser les liaisons entre vélo, bus et train.
Elle entrera en service le lundi 29 avril. 
 
Des ouvriers mettent la dernière touche après sept mois de travaux.
Des ouvriers mettent la dernière touche après sept mois de travaux. © B.Lasseguette/F3Périgords
Le quartier de la gare de Périgueux, le long de l’avenue du maréchal Juin va connaître une nouvelle jeunesse.
Alors qu’un quartier d’affaires devrait pousser sur des anciens terrains de la Sernam, la voirie a été entièrement refaite, jusqu’aux réseaux souterrains, pour permettre la création d’un pôle d’échange multimodal.
 
L'objectif : réduire le nombre de voitures en centre-ville.


Cette installation imaginée par le Grand Périgueux a pour but d’améliorer les déplacements autres que ceux en voiture.
  1. De larges quais vont ainsi accueillir des arrêts de bus concernant 5 lignes du réseau Péribus.
  2. Une piste cyclable en site propre sur une centaine de mètres longera la route.
  3. Un  local grillagé permettra d’accueillir 35 vélos.
  4. Une place avec des bancs et des arbres permettra à chacun de se poser tranquillement.
Les travaux, qui ont duré sept mois et coûté 2,9 millions d'euros, s'inscrivent le vaste programme mobilité du Grand Périgueux, qui prévoit 10 millions d'euros d'investissement par an. 
Le but de ces opérations est de limiter le trafic routier dans la ville et d'encourager tous les citoyens à choisir des solutions alternatives comme le vélo et les transports en commun.

Périvélo

Comme à Bordeaux, on devrait bientôt trouver des vélos en location, des Périvélos à partir du mois de juin. 
D'ailleurs, l'agence de mobilité Périmouv', qui mettra à disposition ses deux roues, devrait se retrouver sur le Pôle d'échange multimodal, mais en attendant cette installation définitive, c'est en centre-ville, cours Fénelon que vous pourrez trouver ces Périvélos. 

Toujours concernant les deux roues, le Grand Périgueux, proposera aussi à partir du 1er juin une aide pour l'achat de vélo électrique.
Pour en bénéficier, il faudra être rapide puisqu'elle est limitée à une centaine de personnes. Elle se chiffre à 250 euros, seule condition pour l'obtenir, acheter l'engin localement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mobilité économie transports