• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La race limousine à l'honneur dans le Périgord

© France 3 Périgord
© France 3 Périgord

Le concours national Limousin se tient les 20, 21 et 22 septembre à Périgueux. L'occasion de mettre à l'honneur la Limousine, une race rustique, fertile, particulièrement prisée des éleveurs français.
 

Par MK avec Philippe Niccolaï

C'est une première en Dordogne. La ville de Périgueux accueille pour trois jours le concours Limousin 2019, dans le cadre de la fête agricole Péri meuh.  Un événement national, qui réunit tous les éleveurs et passionnés de race limousine. Soit 500 bovins, et 180 élevages représentés, venus de France mais aussi d'Europe. Parmi eux, on retrouve douze éleveurs périgourdins. 



Voir le reportage de France 3 Périgords
La race limousine à l'honneur dans le Périgord



"C'est la première fois qu'on participe, se réjouit Guillaume Béchade éleveur de limousines à Montpon-Ménestérol. C'est une fierté. Et c'est important en terme d'image, afin de faire voir l'élevage".

Bruno Lambert, lui est juge pour le concours. C'est lui qui scrute chaque animal exposé. "Je regarde le dessus, les profondeurs, la finesse, a démarche… et surtout le bassin. Le bassin, c'est ce qui se vend le mieux chez le boucher", explique-t-il.


"La race Limousine c'est 1,15 million de vaches en France, et elle est présente dans 80 pays dans le monde, rappelle Olivier Lasternas, président de la race limousine - Section Aquitaine et lui-même éleveur en Haute-Vienne.

La Limousine on cherche et on arrive à développer l'équilibre entre les qualités bouchères et les qualités maternelles. C'est ce qui a fait son succès dans les trente dernières années. C'est une race facile à élever qui en même temps donne de très bon résultats à la boucherie".



Regardez Jean-Marc Alibert, président national de la race Limousine, raconter l'histoire de la Limousine, relancée dans les années 60 après avoir été menacée de disparition
Retour sur l'histoire de la Limousine avec Jean-Marc Alibert

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus