Coronavirus : les écoles de Nouvelle-Aquitaine ouvriront normalement pour la rentrée lundi

Réunis ce 6 mars lors d’une conférence de presse, le rectorat de l’académie de Bordeaux, l’Agence Régionale de Santé, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Nouvelle-Aquitaine et la préfecture ont fait un point sur la rentrée. / © Elise Galand
Réunis ce 6 mars lors d’une conférence de presse, le rectorat de l’académie de Bordeaux, l’Agence Régionale de Santé, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Nouvelle-Aquitaine et la préfecture ont fait un point sur la rentrée. / © Elise Galand

A trois jours de la rentrée scolaire, et même s'il y a maintenant sept cas de coronavirus en Aquitaine, la question de la fermeture des établissements scolaires ne se pose pas dans la région. 

Par Laurianne de Casanove

Un nouveau cas de coronavirus a été confirmé en Dordogne cet après-midi. Il s'agit d'un homme revenant d' Italie, qui a été transféré au CHU de Limoges pour poursuivre sa surveillance médicale, même si selon l'Agence Régionale de Santé son état est peu inquiétant

C'est le septième cas de COVID-19 en Aquitaine (le 11ème en Nouvelle-Aquitaine), mais malgré cela, toutes les écoles de la région seront bel et bien ouvertes lundi. Fabienne Buccio, préfète de région a rappelé ce matin que la situation n'était pas alarmante et ne nécéssitait pas de quelconques fermetures dans la mesure où il n'y avait pas de regroupement de cas dans un lieu donné:

Nous ne sommes dans ce cas là, mais cela peut peut-être nous arriver et nous y sommes préparés. Je pense que c'est cela qui est important.
Fabienne Buccio  -  préfète de région

Une annonce confirmée par Anne Bisagni Faure, rectrice de l’académie de Bordeaux, qui a tenu à préciser que tout était fait pour éviter la propagation du coronavirus en milieu scolaire :

Nous avons travaillé avec les collectivités pour nous assurer que le savon serait bien présent et nous serons vigilants là-dessus. Nous nous sommes aussi assurés que l’information était bien relayée au cas où un élève reviendrait après un passage dans une zone dite à risque. S’il avait de la fièvre il faudrait immédiatement contacter le 15.
Anne Bisagni Faure - rectrice de l’académie de Bordeaux 

Anne Bisagni Faure répond aux questions d'Elise Galand et Sylvie Tuscq-Mounet
En Nouvelle-Aquitaine c'est près d’un million d’élèves et 90 000 personnels de l’éducation nationale qui retrouveront les bancs de l'école ce lundi alors que le pays est au stade deux du plan de prévention. 

Par mesure de précaution, tous les voyages scolaires sont par ailleurs suspendus jusqu'à nouvel ordre. 

Sur le même sujet

Les + Lus