Froid vif, encore pour une dizaine de jours

© CC0 Public Domain via Pixabay
© CC0 Public Domain via Pixabay

La nuit de mercredi à jeudi, la température nocturne la plus froide a été enregistrée à Thénezay (79) avec -7,1°C. Demain vendredi sera la journée la plus rigoureuse avec des minimales jusqu'à -8°C. 

Par Marie-Ange Cristofari

En ce moment, Météo France enregistre des températures comprises entre -5 et -7 degrés sur l’ensemble du Poitou-Charentes. C'est une vague de froid plutôt modérée. Celle de 2012 avait été plus intense, mais pas au point, elle non plus, d’égaler les records enregistrés en 1985. Pour mémoire, le 16 janvier 1985, -17,9°C ont été relevés à Poitiers.

Patience

Préparez-vous, ce vendredi sera la journée la plus froide, avec des -7 et -8 degrés attendus. Cet air froid venu d’Europe Continentale va se maintenir sur le pays et la région au moins jusqu'à samedi en huit.
Le retour aux normales saisonnières devrait donc être assez lent, avec une semaine prochaine encore assez fraîche, les températures resteront en dessous de zéro. Le retour de la douceur sera accompagné de pluie d’ici une dizaine de jours… Nous repassons en régime océanique.

Travailler en extérieur quand même

7 heures par jour dans le froid, c’est dur pour les organismes. Sur les chantiers, on s’organise pour tenir le choc. Les pieds et les mains s'engourdissent vite. Ce handicap important fait grandir le risque d'accident. Les ouvriers font des pauses plus fréquentes pour récupérer. Et si vraiment les conditions deviennent trop difficiles ou rendent le travail matériellement impossible, les employeurs peuvent placer leur entreprise en chômage intempéries.

© Marine Rondonnier (FTV)
© Marine Rondonnier (FTV)


Gérer l'eau du port

Pas facile sur terre, pas facile non plus sur l'eau. Le port de plaisance des Minimes à La Rochelle s'organise lui aussi pour éviter les pépins et la casse, notamment pour la centaine de plaisanciers qui vivent en ce moment à bord de leur bateau. Par précaution, robinets et circuits d'arrivée d'eau sont coupés sur les pontons. En général ces coupures ne dépassent pas 72h.
Pour les habitants du bord, mieux vaut donc avoir des réservoirs pleins. Quoique même avec 400 litres d'eau, le chauffage est un peu "rationné".

Voyez le reportage de Valérie Prétot, marc Millet, Xavier Demester.
Intervenants :
Fabrice Métayer : Technicien port de plaisance La Rochelle
Zbigniew Czyzac : Plaisancier

Froid sur le port de La Rochelle

 

Sur le même sujet

Les + Lus