• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gaspillage alimentaire : quelques astuces pour lutter

© FRED TANNEAU / AFP
© FRED TANNEAU / AFP

Le 27 août 2015, alors que Ségolène Royale recevait les responsables de la grande distribution, France 3 Limousin vous a proposé de répondre à un sondage d'actualité : "Luttez-vous contre le gaspillage alimentaire ?". Vous avez été une large majorité à répondre OUI.  

Par Hélène Abalo

"Luttez-vous contre le gaspillage alimentaire ?", vous avez été 85 % à répondre oui au sondage proposé par France 3 Limousin. Comment faire pour éviter que 7 tonnes de nourriture ne soient jetées en France chaque année ? C'est une autre question. L'une des réponses pourrait être de rallonger les dates limites de consommation sur certains produits.

La vérité sur les DLC

Tous les produits alimentaires disposent soit d'une Date Limite de Consommation (DLC) soit d'un Date de Durabilité Minimale (DDM). Francetvinfo s'est penché, dans un article, sur les produits dont il faut respecter les dates... et les autres. 

En général, les dates qui figurent sur les produits frais tels que viandes et oeufs doivent être respectées. Le yaourt fait exception : il peut être consommé jusqu'à deux semaines après sa DLC. 
Pour les produits secs tels que les gâteaux, le pain ou les conserves de type terrine, mieux vaut respecter la DDM au-delà de laquelle les qualités de l'aliment (gustatives, nutritives...) ne sont plus garanties. 
Biscuits, sauces et bonbons mais aussi soupes lyophilisées, beurre, fromages à pâte dure peuvent être consommés deux mois encore après la DDM. Un an après cette date, c'est le délai qu'il vous reste pour consommer pâtes, riz, conserves, eau, thé ou encore le miel. 

Retrouvez les détails sur les dates de consommation sur francetvinfo

Sur le même sujet

La noisette dans le Lot-et-Garonne

Les + Lus