80% des déchets jetés sur la voie publique finissent dans l'océan, l'amende pour incivilité va être doublée

Il ne vous en coûtera plus 68 mais 135 euros si vous jetez mégots, masques, gants ou tout autre déchet sur la voie publique. La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique l'a annoncé ce matin alors qu'elle participait à une campagne de nettoyage d'une plage girondine.

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique Brune Poirson a annoncé le durcissement des amendes pour jet de déchet sur la voie publique afin de lutter contre la pollution marine. Elle participait ce dimanche matin à une campagne de nettoyage sur une plage du Cap-Ferret avec la surfrider fondation.
La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique Brune Poirson a annoncé le durcissement des amendes pour jet de déchet sur la voie publique afin de lutter contre la pollution marine. Elle participait ce dimanche matin à une campagne de nettoyage sur une plage du Cap-Ferret avec la surfrider fondation. © D.Mazeres/F3Aquitaine

"Si on veut un océan propre, il nous faut des trottoirs propres" 

"Il est impératif que nous luttions contre cette pollution plastique et contre ces incivilités" a déclaré Brune Poirson la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique ce matin devant les nombreux journalistes venus la voir ramasser les déchets sur la plage du Grand-Crohot au Cap-Ferret.

Cette opération de communication a été organisée en collaboration avec la Surfrider Fondation. L'association, engagée depuis 30 ans dans le combat pour la protection des océans, organise régulièrement des campagnes de nettoyage avec ses bénévoles le long de la côte atlantique.

La date n'a pas été choisi au hasard puisque nous sommes à la veille de la journée mondiale des océans

et au lendemain de la journée mondiale de l'environnement.

Plus sévère envers les actes d'incivisme

 

La surfrider fondation explique que 80% des déchets ramassés dans l'océan proviennent des terres. "Il est impératif que chacun en prennent conscience" dit une bénévole à la secrétaire d'Etat.

Brune Poirson, en jean et baskets, approuve. Elle a passé une heure accroupie sur la plage du Grand-Crohot à chercher le moindre petit déchet dans le sable. 

"Les déchets qui sont laissés sur les trottoirs, que ce soit à Carpentras, à Strasbourg ou à Bordeaux, finissent leurs courses dans les mers et les océans portés par le vent et les cours d'eau" explique t-elle. "Et avec la crise du coronavirus a émergé une nouvelle catégorie de déchets plastique, les masques, les gants, les lingettes jetables. Tout ça vient polluer l'environnement. C'est pour cette raison, pour lutter contre la pollution, que le gouvernement a décidé de durcir les sanctions".

Le gouvernement prépare un décret visant à alourdir les amendes pour abandon de déchets sur la voie publique. Il devrait entrer en vigueur au début de l'été.

L'amende, aujourd'hui à 68 euros, passera à 135 euros et pourra monter jusqu'à 375 euros dans les cas les plus graves.

Le reportage sur la plage du Grand-Crohot de Gilles Bernard et Dominique Mazères : 

80% des déchets jetés sur la voie publique finissent dans l'océan, l'amende pour incivilité va être doublée

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement