L’appel à l’aide d’un boulanger girondin coincé aux Canaries faute de test PCR

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O

Gaétan Le Bellis doit rentrer à Gujan Mestras en Gironde pour reprendre le travail à sa boulangerie. Son vol retour est lundi. "Impossible en Espagne d’avoir les résultats d’un test PCR dans les temps, là-bas les délais sont beaucoup plus longs à obtenir qu’en France », dit-il.

Sa voix est vive, le débit rapide. Gaetan Le Billis voit le scénario noir se profiler : décaler son retour sur le bassin d’Arcachon et racheter un nouveau billet d’avion et de train, sans parler des nuits d’hôtel supplémentaires.

Le boulanger est parti aux Canaries, à Gran Canaria précisément, le 23 janvier dernier. « La veille, la France a annoncé qu’il fallait un test PCR pour pouvoir rentrer en France », raconte-t-il. "J’ai téléphoné à mon assureur qui m’indique où me rendre le vendredi précédant mon retour. Arrivé sur place à 8h30, on m’explique que les tests sont réalisés de 7h à 8h et qu’ils sont réalisés sur rendez-vous. Mon assureur s’était donc trompé. Impossible de prendre un rendez-vous ailleurs et là-bas, impossible de faire un test le week-end. En Espagne, il est en plus impossible d’avoir ses résultats en seulement 72h, qui plus est si ça tombe un samedi ou un dimanche".

Gaétan doit rentrer chez lui pour retourner au travail et remplacer ses salariés afin qu’ils puissent prendre leurs jours de repos. « Mon assureur, il me dit de me débrouiller seul », poursuit le boulanger. « J’ai contacté l’ambassade de France à Madrid on m’a répondu « ce n’est pas notre problème, nous on est juste là pour vous donner les directives françaises ». Suite à la vidéo que j’ai postée sur Facebook, j’ai été contacté par le député des Landes Fabien Lainé. Il va se renseigner auprès du consulat en Espagne mais le problème c’est que ce n’est pas de son ressort ».

Le Français se sent pris au piège et dans l’incapacité de répondre aux exigences de l’Etat français.

Ils ont pondu un décret très vite sauf qu’ils ne savent pas qu'en Espagne cela prend beaucoup plus de temps pour avoir les résultats, ici en 72 heures c’est impossible et on paie 165 euros non remboursés car on est étrangers.

Gaétan Le Billis

Gaetan Le Billis garde son téléphone à la main en attendant désespérément un retour du député français. Il ne lui tarde qu’une chose : pouvoir reprendre son travail dans sa boulangerie de Gujan-Mestras. Sur le site du ministère des affaires étrangères, il est écrit que "les voyageurs devant se rendre en France pour motif impérieux, en provenance de pays où ce test PCR ne pourra pas être réalisé avant le départ, devront solliciter une dispense de présentation de ce test au départ (le motif impérieux du déplacement doit alors être attesté par la présentation de justificatifs) et se verront imposer un test à l’arrivée en France ». Une disposition qui permettrait peut-être au Girondins de trouver une solution, encore faut-il qu’il puisse obtenir les justificatifs demandés.

Les conseils d’un voyagiste si vous êtes aux Canaries

France Garavone travaille pour une agence de voyage. Elle est basée aux Canaries. Quand elle a vu le témoignage de Gaétan Le Billis, elle a été très étonnée. Selon elle, il aurait été très « mal informé » par son assureur, « les Canaries ont tout mis en place pour que les touristes puissent continuer de venir sereinement ». « Il a tenté d'appeler l'Ambassade de France mais il y a plus près à Gran Canaria même, un Consulat Honoraire de France répertorié sur Google », indique-t-elle. « Un véhicule de location « lui aurait facilité un déplacement rapide vers un laboratoire d’une petite ville A si ceux de la ville B étaient au complet par temps de Covid », poursuit-elle.

Pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise, elle conseille donc plusieurs démarches si vous êtes aux Canaries. La première, rendez-vous sur le site du gouvernement. Une page dédiée au Covid y est consultable en français. Le gouvernement des canaries a en effet sorti une liste de laboratoires pratiquant des tests Covid. Elle recommande aussi le site internet « redcanarialaboratorios.com », il s’agit du site internet d’un réseau de laboratoires pratiquant les tests à 90 euros et pour lesquels il faut prendre rendez-vous en ligne.

Enfin, pour ceux qui ont un vol un lundi, et qui s’interrogent sur la possibilité de ne pas avoir les résultats d’un test PCR à temps, France Gavarone nous dit avoir écrit à l’hopital où Gaétan Le Billis s’est rendu pour savoir s’il aurait eu ses résultats à temps s’il avait réussi à réaliser un test PCR le lundi matin. Elle attend une réponse. « Je mets ma main à couper qu’il aurait eu ses résultats le lundi pour son vol, mais je leur ai écrit pour être sûre ».

Pour information, Gaétan, a finalement pu obtenir obtenu un rendez-vous pour un test PCR le lundi matin. Test qui lui a été facturé 140 euros. Il a donc du décaler son retour de 24h. Il sera ce mardi chez lui à Gujan Mestras.

Les mesures supplémentaires aux frontières prises hier soir par le gouvernement

Pour éviter un nouveau confinement, Jean Castex a en effet fait de nouvelles annonces ce vendredi soir à l’issue d’un conseil de défense. La première consiste à fermer les frontières françaises aux pays extérieurs à l’Union Européennes, « sauf motif impérieux » à partir de dimanche 00h00.

Par ailleurs, un test PCR négatif sera demandé à toute personne voulant se rendre en France et venant d’un pays de l’UE à l’exécution des travailleurs transfrontaliers.

Enfin, tout déplacement en provenance ou vers des territoires ultra-marins sera aussi soumis à la production d’un justificatif indiquant qu’il s’agit d’un motif impérieux.

Pour toute information sur les dispositions mises en place par le ministère des affaires étrangères, cliquez ici.