L'incendie enfin fixé à La Teste après 11 jours de lutte, pas encore à Landiras

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.A.

Les pompiers viennent de déclarer que le feu de La Teste est désormais fixé. L'ensemble des personnes évacuées peuvent regagner leurs logements. En revanche des craintes de reprises demeurent à Landiras où certaines zones doivent rester vides.

"Le feu est désormais fixé" informe un communiqué de la préfecture de la Gironde en ce samedi 23 juillet, soit 11 jours après le début de sa propagation.

Le bilan est très lourd : 7 hectares de pins partis en fumée et des conséquences écologiques et économiques dramatiques.

"Tous les habitants évacués sont autorisés à regagner leur domicile" ajoute le communiqué. Un retour à la maison qui s'effectuera "avec l'appui de la police nationale".

La nuit dernière les soldats du feu ont encore lutté contre sept points chauds dans le secteur. La météo, favorable ce samedi, et l'appui de deux canadairs et deux hélicoptères bombardiers d'eau ont permis cette fixation de l'incendie.

Encore des risques de reprise à Landiras

Plus à l'est, la situation reste instable. Le feu de Landiras n'est pas encore fixé, il est considéré comme contenu.

"Une trentaine de foyers restent actifs" explique la préfecture.

200 pompiers continuent à traiter les lisières et les reprises de feu à l'aide bulldozers notamment. Ils poursuivent également le travail de dégagement des arbres enchevêtrés.

Et ils ont disposé des bacs d'eau destinés aux animaux.

Dans le secteur, l'autorisation du retour à la maison n'a pas encore été donnée pour tout le monde. Seulement deux tiers des habitants évacués ont pu rentrer chez eux.

"Les autorités continuent d'étudier, secteur par secteur, les possibilités de réintégration pour ces personnes" précise la préfecture.

A cet endroit, 13.800 hectares de forêt ont brûlé. 20 800 hectares au total en Gironde.

   


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité