Rugby Amateur : Gujan-Mestras, un rugby iodé et décomplexé

replay

Le Rugby Union Athlétique Gujan Mestras a survolé la saison régulière en Fédérale 2. A l’image des marées qui entrent et sortent dans les sept ports de la commune, le club a su se relancer cette année après une rétrogradation sportive la saison dernière.  Qualifiée directement pour les 16ièmes de finales du championnat de France, la petite équipe du Bassin est prête pour une aventure extraordinaire.

Difficile de se frayer un chemin jusqu’au stade Bézian, d’imposantes palissades, un terrain vague, des engins de chantiers impressionnants, nous sommes à Gujan-Mestras, le m2 vaut de l’or, une résidence va bientôt sortir de terre à deux pas de la pelouse. Passé ce labyrinthe, le porche et l’entrée du stade auraient bien besoin d’un coup de peinture mais “c’est de l’argent public, il ne faut pas faire n’importe quoi, nous sommes patients” nous l’explique Charles Couradjut le président du club. Les joueurs, eux, n’y prêtent plus attention. Une bande de copains, ravie de se retrouver après la journée une journée de travail.

“Le rugby, c’est avant tout le plaisir du jeu” 

À dix jours de jouer le match aller des seizièmes de finale de Fédérale 2, un homme regarde sa montre et s’impatiente au milieu du terrain. “Allez, allez, dépêchez-vous, on se met en place”, Jean-Marc Lannes-Petit est le chef d’orchestre de cette équipe. Il prend sur lui, certains joueurs se sont couchés très tard la veille et ont du mal à débuter l’entraînement. “Je ne suis pas très regardant de ce qu’il se passe en dehors du terrain, et puis maintenant plus besoin de faire la tournée des bars et des boîtes de nuit, je vois les vidéos le lendemain sur les réseaux sociaux” plaisante l’entraîneur des Barbots. Le Béarnais avait quitté le club, il est revenu après la rétrogradation de Fédérale1, “pour les joueurs”. Tous les entraînements ou presque s’effectuent ballon en main. 

Les mecs sont amateurs, ils viennent s’entraîner pour être entre amis et jouer au rugby, le physique, il en faut, mais on le gère à petite dose.

Jean-Marc Lannes-Petit

Entraîneur des barbots

Gujan-Mestras, un des plus beaux jeux de Fédérale 2 

Jean-Marc Lannes-Petit est le père de Geoffrey Lannes-Petit, entraîneur de l’attaque de la Section Paloise. L’amour pour le jeu de mouvement se partage en famille. “Parfois, il m’aide, c’est lui maintenant qui me donne quelques tuyaux” plaisante le coach du RUAGM.
Les joueurs semblent y trouver leur compte. Lors de la saison régulière, Gujan a explosé les compteurs, 104 à 17 face à Trignac ou encore 99 à 20 face à Rochefort. “On s’est fait plaisir, on a été sérieux durant toute la saison, maintenant les phases finales, c’est la fête, le petit plus qui vient pimenter l’aventure” nous confie Jimmy Desnues un des piliers de l’équipe. Des scores à relativiser pour le staff.
“ Certaines équipes comme Rochefort, n’ont pas joué le jeu à fond, ils n’ont pas aligné leurs titulaires et ont laissé filer le match pour préparer les phases finales. Il ne faut pas s’emballer” 

Le club Gujan-Mestras, qualifié directement, restera au total trois semaines sans jouer en attendant de connaître son adversaire, le vainqueur du barrage entre Gennevilliers et Rochefort. Une chance ou un cadeau empoisonné ? Rendez-vous au soir du 19 mai pour connaître la réponse. 

Rugby Magazine tous les samedis 12H30 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité