Cet article date de plus de 3 ans

Le bac Blaye-Lamarque fait le plein durant l'été

Alors que petit à petit les derniers vacanciers rentrent chez eux, le bac qui permet de relier le Blayais depuis le Médoc (et inversement pour descendre dans le Sud) offre une petite pause et un moment hors du temps, loin du tracas des embouteillages...
Quitter les bouchons de l'autoroute... pour ceux qui se forment avant le départ du bac. Durant les pics d'affluence, il faut parfois attendre un moment avant de monter à bord du Sébastien Vauband. 

Le jeu peut en valoir la chandelle. Traverser l'estuaire de la Gironde entre Blaye et Lamarque en une vingtaine de minutes (selon les marées). "C'est plus court et ça a un côté exotique", pour Guy, un touriste. 

C'est sûr qu'on est loin de l'asphalte des routes. Avec neuf allers-retours en été, le bateau attire une clientèle plus touristique que d'habitude.

 

Une pause pour voir du paysage



"Ca fait une pause et on voit du paysage", selon Jérôme, vacancier de passage. Un prétexte idéal donc pour souffler avant de reprendre le volant.

La liaison maritime est de plus en plus prisée. Il faut dire que "Bordeaux est saturé, les gens n'hésitent plus", d'après Corinne Esteve, cheffe d'exploitation du Transport Maritime de Blaye.

Avec une aire de camping-car sur Blaye et un espace en construction sur Lamarque, ce raccourci veut encore se développer sur les prochaines années.

Reste donc à savoir si le bac a attiré plus de monde cette année qu'en 2017 où 200 000 personnes avaient embarqué à bord.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs tourisme économie