Coupure géante d'électricité à Bordeaux : jusqu'à 120 000 foyers concernés ce dimanche après "un incident électrique"

Un incident électrique sur le réseau de transport d'électricité (RTE) a impacté la métropole bordelaise ce dimanche matin, 8 h 30. Près de 120 000 foyers ont été touchés au plus fort de l'événement. Le courant a été rétabli dans toutes les zones aux alentours de 11h.

"On devait faire du cochon de lait, mais sans électricité, on ne peut pas." Réveil difficile pour cette restauratrice qui a dû changer son menu pour midi, ce dimanche : impossible également de servir ses clients en café ce matin.

Pour bon nombre de Bordelais, la journée a mal commencé : une panne du réseau de transport d'électricité (RTE) a impacté la métropole bordelaise sur plusieurs secteurs rive droite, Sainte-Eulalie, Latresne, Cenon et rive gauche, à Bordeaux et Bègles.

Un incident électrique

En cause, selon RTE, "un incident électrique qui a entraîné la mise en sécurité du réseau sur une partie de la métropole", aux alentours de 8 h 30. Une situation qui a impacté près de 120 000 foyers ce matin.

En milieu de matinée, le gestionnaire de réseau nous indiquait que "l'alimentation était revenue sur toute la zone."

"Depuis 10 h 45, tous les clients touchés sont tous réalimentés, après l'intervention des équipes de maintenance et d'astreinte", assure Jérome Rieu, patron de RTE Sud-Ouest, ce dimanche sur franceinfo. Ce dernier s'est par ailleurs excusé "pour la gêne occasionnée".

Les transports en commun fortement impactés

Sur les réseaux sociaux, les témoignages d'internautes ont fait état de coupures plus ou moins longues à leur domicile.

Les transports en commun ont également été fortement impactés par l'incident. Plusieurs feux de circulation ont été coupés. Coupé sur certains secteurs ce matin, le réseau de transport en commun TBM a totalement repris rive droite et gauche, au niveau de Bègles et Villenave d'Ornon.

Quant au réseau SNCF, il a, lui aussi, été touché. Certains voyageurs préfèrent le prendre avec philosophie : "On va patienter, on n'a que ça à faire".

Un poste d'aiguilleur n'était plus alimenté. Les TGV sont restés à l'arrêt pendant une partie de la matinée, plusieurs trajets ont pris du retard. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité