2 anciens joueurs de Bègles-Bordeaux, Bernard Laporte, président de la FFR et Serge Simon, vice-président en garde à vue

Bernard Laporte, le patron du rugby français, Serge Simon haut responsable de la Fédération, ont été placés en garde à vue ce mardi 22 septembre dans l'enquête portant sur le groupe Altrad. Anciens joueurs ou entraîneurs, tous deux ont noué des liens sportifs et économiques en Gironde. 

Bernard Laporte et Serge Simon le 24 novembre 2018
Bernard Laporte et Serge Simon le 24 novembre 2018 © FRANCK FIFE / AFP
L'enquête porte sur les liens entre Bernard Laporte et le groupe Altrad, sponsor de l'équipe de France dont le patron Mohed Altrad est le propriétaire du club de rugby de Montpellier. Le patron du XV de France est notamment soupçonné d'avoir favorisé le Montpellier Hérault Racing (MHR), en intervenant auprès de la commission d'appel de la FFR pour faire diminuer des sanctions contre le club, fin juin 2017.

Ce mardi 22 septembre matin, la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), à qui le parquet national financier (PNF) avait confié les investigations en 2017, a procédé à plusieurs auditions. Outre Bernard Laporte, le vice-président de la Fédération française de Rugby, Serge Simon, s'est aussi présenté à la BRDE ce mardi matin 22 septembre. 
Ttoutes les informations sur cette enquête à retrouver sur France Info
 
Bernard Laporte, président de la FFR, a visité la nouvelle partie du stade de Beaublanc.
Bernard Laporte, président de la FFR, a visité la nouvelle partie du stade de Beaublanc. © Emmanuel Denanot / France 3 Limousin

A 56 ans, Bernard Laporte est ancré en Gironde

S'il est né dans l'Aveyron, c'est en Gironde que le joueur et l'entraîneur Bernard Laporte a commis ses premiers faits d'armes. Il rejoint le CA Bordeaux Bègles en 1984. Il y restera presque dix ans (1984-1993) et  remportera le titre de champion de France en 91 avec la bande des Rapetous dont faisait partie Serge Simon. De joueur à entraîneur...
C'est au Stade bordelais qu'il entame sa carrière d'entraîneur dont il occupera le plus haut poste : celui de sélectionneur du XV de France (2000-2007). 

Il fera un crochet par la politique et deviendra le secrétaire d'Etat chargé des Sports du président Nicolas Sarkozy (2007-2009). 
Mais Bernard Laporte est aussi un homme d'affaires avisé. Il aurait même été la 36e fortune de France en 2017 selon une enquête de France Inter. Il a possédé plusieurs casinos en Gironde. Il est encore propriétaire de plusieurs campings et restaurants sur le Bassin d'Arcachon. 

[VIDEO] Nous vous proposons son portrait dressé à la veille de son élection à la tête de la FFR en décembre 2019 ►

Portrait de Bernard Laporte

Serge Simon, 53 ans, ancien colistier d'Alain Rousset  

Sur le terrain, il a formé avec Vincent Moscato et Philippe Quimbert la première ligne des Rapetous qui remporte le titre de champion de France en 91 avec Bègles-Bordeaux. 
Médecin généraliste, il est à l'initiative du CAPS, le Centre d'Accompagnement et de Prévention pour les Sportifs, en 2001, au sein du CHU de Bordeaux

Comme Bernard Laporte, il jouera aussi en politque mais plus modestement et plus à gauche. 
Soutien de Ségolène Royal lors de la présidentielle de 2007, il sera 11e sur la liste emmenée par le socialiste Alain Rousset aux municipales de 2008. 11e et dernier élu, il démissionnera juste après le scrutin comme 3 autres colistiers et leur tête de liste
 
Serge Simon
Serge Simon © PIERRE VERDY / AFP
Dans un texte publié sur les réseaux sociaux pendant son audition ce mardi 22 septembre matin, Bernard Laporte dénonce "une campagne coordonnée de déstabilisation s’abat sur le rugby français" à dix jours de l'élection du président de la FFR.
 

Un message relayé par Serge Simon. 

Voyez l'analyse de Pascal Zuddas : 
Pascal Zuddas explique la garde à vue de Bernard Laporte et Serge Simon

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport