À Bazas, l'entreprise Fonmarty en redressement judiciaire, le dernier espoir des 170 salariés

Alors que les 170 employés craignaient la liquidation judiciaire et la fermeture définitive de l'entreprise Fonmarty, à Bazas, le tribunal de commerce de Bordeaux a statué sur un redressement judiciaire. Une décision qui laisse un sursis de trois mois pour retrouver un repreneur, dernier motif d'espoir pour les salariés.

Ils craignaient le pire et la liquidation judiciaire. Finalement, le tribunal de commerce a statué sur un redressement pour les 170 salariés de Fonmarty, soulagés. "C'est l'espoir de trouver un repreneur, mais on garde dans nos têtes que c'est un sursis", prévient le représentant CGT, Nicolas Coste. L'entreprise a trois mois pour retrouver un investisseur capable de renflouer ses caisses. 

"Cette entreprise est capitale pour le bassin d'emplois local"

Installée à Bazas dans le sud de la Gironde depuis 1964, l'entreprise est spécialisée dans la fabrication de portes en bois. Cependant, la menuiserie connaît des temps agités. Reprise en 2015 par Keyor, filiale d'un fond d'investissement français, ses résultats chutent notamment depuis la pandémie Covid-19 et l'arrêt de la production pendant cinq semaines. En 2021, les représentants du personnel avaient déclenché un droit d'alerte sur la mauvaise gestion de l'entreprise. 

À présent, le déficit serait de plusieurs dizaines de millions d'euros, selon France Bleu. Un trou qui doit être comblé par un repreneur dans les trois prochains mois. "Les 170 salariés espèrent préserver leurs emplois. Cette entreprise est capitale pour le bassin local. Fonmarty, c'est notre projet de vie. Ils sont motivés pour continuer à maintenir l'activité à Bazas", assure Nicolas Coste. En attendant, le tribunal de commerce de Bordeaux a nommé deux administrateurs judiciaires pour gérer Fotroismarty durant ces 3 mois de sursis.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité