Bordeaux : le plus gros trafiquant de cannabis "détenu de manière arbitraire" selon ses avocats

Moufide Bouchibi, 41 ans, est actuellement incarcéré à la prison de Gradignan en attendant son procès les 1er et 2 septembre. Ses avocats vont demander sa libération pour vice de forme ce jeudi 22 juillet à 14 heures à la cour d'appel de Bordeaux.
© C. Le Hesran - France 3 Aquitaine

"Le roi du shit français" va-t-il à nouveau échapper à la justice ? Selon un de ses avocats Me Thomas Bidnic, son client est détenu "de manière arbitraire" à la prison de Gradignan. Explications

Pas d'extradition en bonne et due forme

Après 10 ans de cavale, Moufide Bouchibi a été condamné en son absence le 22 septembre 2015, à 20 ans de prison et un million d’euros d’amende par le tribunal correctionnel de Bordeaux dans le cadre d’un trafic de drogue démantelé à partir d’un go-fast stoppé en Tarn-et-Garonne en 2011. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, ce Marseillais considéré comme le plus gros trafiquant de cannabis de France, et accusé de deux assassinats, a été arrêté le 21 mars 2021 à Dubaï.

Les autorités des Emirats arabes unis ont remis Moufide Bouchibi à la France le 12 mai, mais selon ses avocats Me Thomas Bidnic et Amar Bouaou " il n'y a pas eu d'extradition. Or une demande d'extradition est impérative dans la mesure où la France et les Emirats arabes unis ont signé un traité. Sans extradition, notre client est détenu de manière arbitraire. Le traité a une valeur supérieure à la loi".

Dans le jugement correctionnel rendu 6 juillet dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux écrit que concernant "une demande d'extradition" lors du transfèrement de l'intéressé, "il n'apparaît pas qu'une telle procédure a été concrêtement mise en oeuvre à l'aune des dispositions de la convention bilatérale d'extradition entre les deux gouvernemts."

Demande de libération immédiate

"Sans document, mon client doit être libéré, il ne peut être ni détenu ni jugé. C'est une énorme boulette du parquet de Bordeaux et aussi du ministère de la justice, c'est un scandale", insiste l'avocat. "Il semble qu'il n'y a pas eu de demande et donc elle n'a jamais été accordée". Une faille exploitée par les conseils de Moufide Bouchibi pour obtenir "sa libération immédiate" et l'annulation de son procès à la fin de l'été. "Une manoeuvre d'avocats" selon les magistrats bordelais.

Lors de l'audience au tribunal de Bordeaux le 6 juillet 2021, Mathieu Fohlen, premier vice-procureur chargé du dossier, a contre-attaqué l'argument de la défense. "Moufide Bouchibi a accepté sa remise à la France, c'est son propre avocat qui l'a dit en audience", selon Le Canard enchaîné dans un article du 21 juillet.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux  a estimé que contenu du nombre de peines d'emprisonnement encourues et le risque de fuite à l'étranger ( notamment en Algerie),  Moufide Bouchibi devait rester en détention jusqu'au procès.

Le trafiquant sera-t-il libéré dès ce jeudi 22 juillet ? C'est l'espoir de ses avocats. "Dans le cas contraire, nous ne lâcherons pas", assure MeThomas Bidnic, spécialiste des procédures, car "cette affaire est un scandale !"

Moufide Bouchibi, 41 ans, aurait importé en France entre 40 et 50 tonnes de cannabis par an.

L'arrêt de la Cour d'Appel est attendu ce vendredi 23 juillet. 

→ Ecoutez Maitre Bidnic, l'avocat de Moufide Bouchidi : 

durée de la vidéo: 00 min 26
Bordeaux : le plus gros trafiquant de cannabis "détenu de manière arbitraire" selon ses avocats

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers