Bordeaux : la bibliothèque du SDF détruite, les réseaux sociaux s'en emparent

Les agents de nettoyage ont tout ramassé et mis les ouvrages dans un camion benne. / © Wiame Ben
Les agents de nettoyage ont tout ramassé et mis les ouvrages dans un camion benne. / © Wiame Ben

Neneuil fait partie du quartier. Ce SDF d'une soixantaine d'années a créé une bibliothèque de rue. Mais voilà, les policiers municipaux et des agents de nettoyage ont embarqué tous les ouvrages patiemment mis à disposition. Réactions sur les réseaux sociaux pour le soutenir. 

Par Christine Le Hesran

C'est la vidéo qui enflamme la toile depuis hier mardi. Neneuil, Sdf du quartier Victor Hugo de Bordeaux, a vu sous ses yeux tout son travail partir dans une benne à ordures. 
Neneuil n'est pas n'importe qui dans le quartier. Un homme d'une soixantaine d'années, qui a posé son sac au pied du parking Victor Hugo il y a 3 ans. Et depuis, il fait partie de la vie du quartier. 

Surtout, sa passion ce sont les livres, de récup bien sûr. Ceux qu'on lui donne et qu'il met à disposition de qui passe, qui s'arrête. Et il invite qui veut à participer à cette bibliothèque libre.
 

La bibliothèque de rue détruite en quelques minutes


Mais mardi, c'est toute cette patiente collection qui a été enlevée par des agents de nettoyage intervenant avec des policiers municipaux.
 
Wiame Ben, sa voisine d'en face, a assisté à la scène mardi 23 octobre. / © Wiame Ben
Wiame Ben, sa voisine d'en face, a assisté à la scène mardi 23 octobre. / © Wiame Ben


Wiame Ben est " sa voisine ", elle habite en face. Elle a filmé cette intervention.  " Il y avait deux voitures de police, ils ont appelé des agents qui ont tout mis dans un camion. On a essayé d'intercepter sans succès. Il y avait un policier qui ne cautionnait pas, il était déçu, il disait " Je ne cautionne pas. Mais un autre a invoqué la sécurité. " 

 
La bibliothèque de rue détruite à Bordeaux
Neneuil a créé une bibliothèque de rue au pied du parking Victor Hugo. Mardi 23 octobre, elle a été détruite par les policiers municipaux et les agents du nettoyage - W. Ben
 


Les réactions via les réseaux sociaux


Et depuis, les réseaux sociaux font tourner cette vidéo qui a déjà été vues près de 30 000 fois ce mercredi matin. 
Et les commentaires interrogent : " Démonter, casser, vider, jeter. Pourquoi ? On ne sait pas, sans doute parce qu’il faut faire propre, ou pour de quelconques questions de sécurité. La sécurité est toujours un excellent argument lorsqu’on veut fermer un lieu… "

 
 

Un quartier qui se mobilise pour Neneuil 


Dès ce mercredi matin, des personnes sont venues déposer à nouveau des livres et des croissants raconte Wiame Ben, toujours émue par cette scène :  " Les gens sont atterrés de ce qui s'est passé , la violence de la destruction et le regard de Neneuil qui se tenait loin de cette destruction. " 

 
Neneuil, la soixantaine, SDF passionné de livre et qui a créé cette bibliothèque de rue détruite mardi / © Wiame Ben
Neneuil, la soixantaine, SDF passionné de livre et qui a créé cette bibliothèque de rue détruite mardi / © Wiame Ben

Car son espace atypique dans une ville comme Bordeaux a marqué les esprits et non seulement celui des habitants du quartier. Wiame Ben raconte : " Il y a un vie de quartier autour, des jeunes livreurs à vélo y faisaient une pause et prenaient un livre, des touristes ont pris le lieu en photo. Un des plus photographié de Bordeaux ! "  

Ils sont nombreux à l'aider et lui apporter du soutien. 

Mais peut-être pas tout le monde puisque la bibliothèque de rue de Neneuil a fini par être détruite. 
C'est vrai que l'image du quartier est bousculée mais pour d'autres raisons. 


Wiame Ben voit bien le souci  : " Les jeunes qui se droguent c'est un vrai problème, mais Neneuil non, il n'est pas un problème. Les jeunes que se piquent à côté, qui errent, Neneuil essaie même de stopper ça. "
Face à cette incompréhension, ses fidèles soutiens se mobilisent. Lui veut rester " Toujours au même endroit, je suis breton et je resterai là. "
Sa voisine bienveillante le comprend " C'est un homme, il a que ça. Il va la reconstruire... "  

 

Poids lourds : nos routes sont-elles saturées ? - Enquêtes de région Nouvelle-Aquitaine

Les + Lus