La Bordelaise, Iris Duquesne, aux côtés de Greta Thunberg dans le combat pour le climat

Greta Thunberg et Iris Duquesne à New York pour le climat / © Christine Duquesne
Greta Thunberg et Iris Duquesne à New York pour le climat / © Christine Duquesne

Iris a 16 ans et beaucoup de détermination. Avec 15 autres jeunes, elle a lancé une action en justice contre cinq pays, dont la France pour dénoncer "l'inaction" de ces pays. La bordelaise était lundi à la tribune des Nations Unies. Nous l'avons contactée pour connaître le sens de son engagement. 

Par Christine Le Hesran

"Avec les autres enfants, on se serre les coudes et on se soutient." Iris Duquesne fait partie des 16 ans enfants qui se sont mobilisés auprès d'un cabinet d'avocats américains pour porter plainte et faire pression sur les gouvernements qu'ils jugent les plus polluants. 
A New-York, elle se retrouve aux côtés de la jeune suédoise devenue porte-voix d'une génération qui demande des comptes aux dirigeants.
 
Les jeunes, dont Iris Duquesne, présents à l'ONU à New York pour porter plainte contre cinq pays. / © kena Betancur AFP
Les jeunes, dont Iris Duquesne, présents à l'ONU à New York pour porter plainte contre cinq pays. / © kena Betancur AFP


Sa maman, Christine Duquesne, explique l'engagement de sa fille de 16 ans : " Greta Thunberg l'a beaucoup inspirée."

Depuis un an, Iris Duquesne a quitté Bordeaux et vit à San Francisco, en Californie. Le mode de vie américain l'a surpris. " Aux USA, la pollution plastique, c'est incroyable et tout le monde prend sa voiture, personne ne prend les transports en commun. Je m'attendais à ce que les gens soient plus conscients, surtout en Californie. Et les médias ne les tiennent pas au courant, en font rien. " 

Alors quand sa maman a vu une annonce pour porter la parole des jeunes, qui plus est pour représenter la France dans cette démarche, elle a pensé à sa fille, sensible à l'écologie, plutôt à l'aise pour parler en public et s'exprimer en anglais. 
Car Iris aimerait bien que les chefs d'Etat prennent les jeunes plus au sérieux quand ils s'inquiètent de leur avenir :

Ils n'ont pas tenu leur promesse. Ça nous menace, et le futur de nos enfants. Les adultes doivent nous écouter. 

Face à la tache immense pour inverser la machine infernale, Iris a ses priorités : "Leur action est trop lente ( aux chefs d'Etat ndlr ). La priorité, ce sont les énegies renouvelables, et le plastique. "

Iris a fait la différence entre les modes de vie, en France à Bordeaux et aux Etats-Unis. Elle retient de ses années bordelaises des voitures électriques, des vélos électriques, le recyclage...  " L'écologie, recycler, mes parents m'ont toujours appris ça "

Depuis lundi 23 septembre, les sollicitations médiatiques sont nombreuses pour interviewer la jeune française sur son engagement avec les jeunes à la tribune de l'ONU. " Mais aux USA, c'est assez peu couvert, pas tellement médiatisé. " explique sa maman. Mercredi 25 septembre, retour en Californie pour Iris avec de bons souvenirs, " une bonne ambiance dans le groupe. " en espèrant avoir pu faire passer un message.  
 

Sur le même sujet

Jean-François Fountaine candidat aux municipales de 2020

Les + Lus