Champions Cup : malgré la ferveur de ses supporters, l'Union Bordeaux-Bègles s'incline en quarts de finale après un match fou

L'Union Bordeaux-Bègles disputait samedi 13 avril son quart de finale de Champions Cup à domicile, dans un stade Chaban-Delmas à guichets fermés. Dans une ambiance de fête, les Bordelo-Béglais se sont inclinés dans les dernières minutes, 41 à 42 face aux Harlequins anglais.

Sous la chaleur et le soleil bordelais, la fièvre monte à quelques minutes du coup d'envoi. Ce samedi 13 avril, à 16 heures, l'Union Bordeaux-Bègles reçoit les Anglais des Harlequins à domicile, pour un quart de finale de Champions Cup.

Douze essais et du spectacle

Dans un stade Chaban-Delmas à guichets fermés, les travées recouvertes de bordeaux et blanc, couleurs traditionnelles du club, les Bordelo-Béglais ont ferraillé pendant 80 minutes avec les Londoniens. Le match fut enlevé, avec six essais de part et d'autre. Donnant de la voix de la première à la dernière seconde, alternant Marseillaises et chants d'encouragement, les supporters girondins ont poussé derrière leur équipe, mais n'ont pu éviter la défaite, 41 points à 42.

L'UBB échoue donc aux portes d'une deuxième demi-finale européenne, après celle perdue face au Stade Toulousain en 2021. Et ce, malgré un retour au score grâce à Bielle-Biarrey d'abord (60e minute), alors que les Anglais faisaient la course en tête depuis le début du match. Puis un doublé de Madosh Tambwe (65e, 76e) qui aurait pu leur permettre d'accrocher la victoire, si Maxime Lucu avait passé la transformation.

Une déception et des émotions

À la sortie du stade, les visages restent souriants, malgré le revers cruel. "On est déçus, on espérait une meilleure rencontre... on est revenus, ça n'a pas suffi. Il y avait une très belle équipe en face, mais une très belle équipe de l'UBB aussi. Il nous a manqué un peu de réussite", salue un jeune supporter, maillot bordeaux sur les épaules.

Née à Bègles, une autre supportrice de longue date veut retenir le positif. "C'était un match très dynamique, on a vu de belles actions. On perd d’un point mais ce n'est pas grave, c'est dommage mais ça sera mieux la prochaine fois !"

C'était beaucoup d'émotions ! Comme d'habitude, ils nous ont fait vibrer.

Une supportrice de l'UBB

Car au-delà de cette défaite en quarts de finale, cette épopée bordelo-béglaise en Champions Cup aura permis de redonner des frissons aux supporters, leur équipe renouant avec des succès de prestige (contre le Connacht, et les Saracens par deux fois, en phase de poules et en huitièmes de finale). Les Girondins pourront retenir la liesse, la ferveur entourant ces matches européens.

Finir fort en Top 14

L'UBB sort de la Champions Cup par la grande porte, et peut maintenant se concentrer sur la fin du championnat de Top 14. À six journées de la fin, les hommes de Yannick Bru sont sixièmes, et doivent rester dans les six premiers pour accéder aux phases finales.

Et ils pourront compter sur leur public pour les pousser en cette fin de saison. "On sera toujours là, même dans la défaite, on est supporters jusqu’au bout !" lance un adepte de l'UBB, qui les suit "même depuis la Pro D2".

On sera toujours derrière notre équipe à fond !

Un supporter de l'UBB

Cela tombe bien : les Bordelo-Béglais retrouveront leur public et le stade Chaban-Delmas la semaine prochaine, dimanche 21 avril, pour la réception de Clermont.