Comment lutter contre l'exclusion numérique ? Le plan de Mounir Mahjoubi présenté à Bordeaux

© Maxppp
© Maxppp

Treize millions de Français en difficulté avec le numérique : comment y remédier ? Miser sur la formation. Le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, engage un plan pour repérer ceux qui en ont besoin et leur permettre l'accès au numérique. 

Par Christine Le Hesran

Combattre la fracture numérique est rentable et utile. Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi s'engage :

Il y a urgence. On parle de nos familles, nos voisins. Treize millions de Français n'y ont pas accès. Alors que 100 % des procédures (administratives) seront numériques d'ici 2022. Ce n'est pas possible si on ne s'occupe pas de ceux qui sont exclus...

Les acteurs du numérique sont unanimes : il faut repérer ceux qui sont exclus et les former aux outils numériques. Ils sont venus le dire d'une seule voix ce mardi matin à Bordeaux dans un quartier symbolique : les Aubiers où les besoins sont majeurs. Et où l'association Emmaüs Connect est là pour y répondre. 
Mounir Mahjoubi et l'équipe d'Emmanüs Connect à Bordeaux / © Christine le Hesran
Mounir Mahjoubi et l'équipe d'Emmanüs Connect à Bordeaux / © Christine le Hesran


Aujourd'hui, la fracture est réelle. Selon le territoire où l'on habite, ville ou campagne, selon le milieu social et professionnel, selon son niveau d'étude, selon son âge, nous sommes plus ou moins à l'aise avec le numérique ou tout simplement capables de se débrouiller avec les outils numériques. C'est cette inégalité que Mounir Mahjoubi veut gommer. 

Des associations comme Emmaüs Connect sont déjà là pour répondre à ce besoin : permettre l'accès aux plus défavorisés. 
Des "guichets" pour repérer les populations dans le besoin existent : les Caf, les services sociaux des départements, des collectivités. Le secrétaire d'Etat donne la méthode : 

Il faut s'organiser en atelier avec les acteurs des guichets, les acteurs de l'accompagnement à la médiation numérique ( les associations ). 

Le financement ? Ce n'est pas tabou et on y a tous intérêt, les acteurs du privé compris, car ils ont intérêt à obtenir l'autonomie de leur client. 

Voyez le reportage de Jean-Claude Lacoste et Sébastien Hondelatte : 

Les pistes contre l'exclusion numérique



Voir l'interview de Mounir Majouhbi, invité du journal de France 3 Aquitaine

 

Mounir Mahjoubi , invité du JT de France 3 Aquitaine

 

Le calendrier est précisé : pour orienter les publics, selon les territoires, vers les bonnes formations, Mounir Mahjoubi mobilise les collectivités et les services de l'Etat dans chaque département. Objectif juin 2018. 

Pour remplir cet objectif : 30 heures de formation pour les personnes les plus éloignées du numérique, 27 000 formateurs sur 4 ans, 1 milliard d'euros à investir. C'est ce que rapporte une étude livrée ce matin par les acteurs du numériques. 

Le secrétaire d'Etat en charge du numérique dans le quartier des Aubiers à Bordeaux à la rencontre d'Emmaüs connect / © C. le hesran
Le secrétaire d'Etat en charge du numérique dans le quartier des Aubiers à Bordeaux à la rencontre d'Emmaüs connect / © C. le hesran

 

Le numérique en chiffres

  • 74 % des Français non-diplômés ne s'estiment pas compétents pour utiliser un ordinateur
  • 34 % des résidents de villes moyennes ne profitent pas du numérique
  • 13 % de la population (+ 18 ans)  ne se connectent jamais à Internet
  • 66 % des non-internautes ont plus de 65 ans
  • 15 % des adultes se sentent incapables d'entreprendre des démarches administratives en ligne

► plus de détails avec l'agence du numérique 

Sur le même sujet

Claude Bergeaud et le Boulazac Basket : j'ai envie de rester !

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés