Peur de rater l'avion : un automobiliste contrôlé à 225 km/h sur l’autoroute

Lors des départs en vacances sur les routes d’Aquitaine, le trafic est toujours très chargé. En cette mi-juillet, les gendarmes de la région ont notamment pu arrêter deux conducteurs en très grand excès de vitesse.

Pour ce conducteur, c’est carton rouge. Le 10 juillet dernier, une patrouille de gendarme d’Abzac repère une jaguar. La raison : le conducteur roule à 225 km/h sur l’autoroute, soit près de 100 km/h au-dessus de la limite autorisée. 

Si les militaires se mettent immédiatement en route pour procéder à son arrestation, ils décident de prendre des précautions. Avec la coordination de Vinci Autoroute, le péage d’Arveyres est bloqué, créant ainsi un bouchon. Le conducteur coincé n’a donc eu d’autre choix que de s’arrêter.

Lors de son interpellation, le conducteur aurait expliqué aux gendarmes qu’il avait peur de rater son vol. S’il n’a évidemment pas pu monter dans son avion, le délinquant a également écopé d’une suspension de permis de conduire ainsi qu’une convocation au tribunal de Libourne. 

Contrôles et prévention

Rouler à grande vitesse pour réduire les longs trajets des vacances, les gendarmes connaissent bien la pratique. En Lot-et-Garonne, dès vendredi, des opérations de contrôle étaient organisées sur l’A62. Si plusieurs infractions ont été constatées, une a tout de même attiré l’attention des militaires. Un conducteur, qui roulait à 167 km/h, au lieu des 130 km/h réglementaires.

Sur leurs réseaux, les gendarmes ont tenu à faire de la prévention, avec humour, tout en rappelant leur présence, tout l’été, sur les routes d’Aquitaine.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité