Le Crédit municipal de Bordeaux suspecté de tentative d'escroquerie sur des prêts

© BONNAUD GUILLAUME / MAXPPP
© BONNAUD GUILLAUME / MAXPPP

Vendredi 29 novembre, une enquête a été ouverte par le parquet de Bordeaux pour tentative d’escroquerie sur des prêts accordés par le Crédit Municipal de Bordeaux

Par J.C avec AFP

L’enquête porterait sur "quelques dizaines" de millions d’euros, selon une source proche du dossier et auprès du parquet de Bordeaux. Révélée par Sud-Ouest, cette enquête concerne des prêts sur gages, habituels dans les crédits municipaux. Ils bénéficient généralement aux emprunteurs en échange d’objets apportés en garantie de remboursement. 
 
 

Objets surévalués


Des "interrogations importantes" seraient apparues concernant un nombre de prêts encore non définis pour lesquels la valeur des objets gagés aurait pu être surévaluée. 

Avant l’été, une inspection de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), un outil de surveillance de la Banque de France avait mis en lumière des "défaillances" sur la mise en place des "règles élémentaires" de prêts, soit des absences de justificatifs, des analyses de risques ou des signalements à Tracfin (traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins). 

"Contrôle régulier"


Confiée à la police judiciaire, l’enquête est toujours en cours. Le directeur du Crédit municipal de Bordeaux, Christophe Leuret, a indiqué à l’AFP que ces "faits allégués" étaient erronés, alors que "nous essayons de prendre toutes les garanties nécessaires". Pour lui, l’inspection de l’ACPR relevait d’un " contrôle régulier. Cela faisait sept ans qu’ils n’étaient pas venus"

Le crédit municipal étant placé sous la tutelle de la mairie, cette dernière n’a pas encore souhaité réagir.

 

Sur le même sujet

Les + Lus