La culture, tout un art à Bordeaux

De plus en plus, la scène artistique bordelaise s'impose comme une référence. La ville fourmille d'expositions et de spectacles, d'art sous toutes ses formes. Tour d'horizon culturel de Bordeaux par les étudiants en journalisme de l'IJBA.

© CC Wikimédia
À votre avis : qu'ont en commun la photographie, Charles de Gaulle, le théâtre d'improvisation et le quartier Saint-Michel ?

En un seul mot : Bordeaux. La ville accueille perpétuellement des initiatives culturelles innovantes, parfois audacieuses, toujours captivantes. Les étudiants en journalisme de l'IJBA, ont sélectionné un échantillon parmi la multitude d'initiatives culturelles qui fourmillent à Bordeaux.

Cette rétrospective retrace l’histoire méconnue et invraisemblable de 80 Malgaches abandonnés à la fin du XVIIIe siècle sur un îlot de sable, au beau milieu de l’océan Indien. Qui mieux que Bordeaux, un ancien port négrier, pour retracer cette histoire incryable ? L'exposition "Tromelin, l'île des esclaves oubliés" se tient jusqu'au 30 avril au Musée d'Aquitaine.

► Découvrez toute l'histoire :

Photomontages pornographiques, peintures au sperme érotiques, mises en scène de lui même en talons aiguilles… Voilà ce qui pourrait résumer très brièvement l’œuvre de Pierre Molinier, artiste controversé qui s'auto-surnommait "l’homme-putain". Le CAPC Musée d'art contemportain possède plusieurs de ses oeuvres, régulièrement exposées. En ce moment, onze de ses pièces sont présentée dans le cadre de l'exposition [SIC], à découvrir jusqu'en octobre 2019

Une visite dans ses pas, à travers Bordeaux, lèvera le voile sur ce personnage énigmatique et emblématique de Bordeaux.

► Partez sur les traces de Pierre Molinier à Bordeaux
Smartphone, tablettes et appareils photo reflex : aujourd'hui, impossible de louper un cliché. Sans la moindre connaissance technique, tout le monde peut se prendre pour un Doisneau ou un Cartier-Bresson. Tout le monde, vraiment ? Dans les cours de photo, qui se multiplient à Bordeaux, on apprend notamment ce que c'est qu'être photographe professionnel.

► Et vous, saurez-vous distinguer l'oeil d'un photographe professionnel, d'une simple photo Instagram ? Cliquez ici pour le découvrir.
Ils sont "une empreinte vivante". Ils sont "pris entre deux mondes, deux populations". Soumis à des regards "parfois amicaux, parfois oppressants". Ils sont, cette fois, "le bon immigré". Ils sont Syriens, Américains, Espagnols, Argentins, Italiens, Maliens, Indiens, Burkanibais, Algériens. Ils sont arrivés il y a quelques mois, quelques années en France, à Bordeaux, dans le quartier Saint-Michel. Sur cette place emblématique du multiculturalisme bordelais. Le musée d'Aquitaine leur consacre une exposition, jusqu'au 30 avril 2017.

► Découvrez un quartier riche en diversité, une véritable mine artistique
Établissement culte de la scène musicale bordelaise, la Rock School Barbey fait résonner les notes. Mais n’en donne pas : ni évaluation, ni diplôme, l’école s’est bâtie avec une philosophie : laisser libre cours à la créativité. Parmi les anciens élèves : IAM, Mano Negra, les Wampas, Christine and the Queens, Louise Attaque, M... pour n'en citer que quelques uns.

► Pour une immersion totale dans la Rock School Barbey, c'est par ici.

Qui dit BD, dit généralement Bruxelles ou Angoulême. Mais pas seulement : à Bordeaux, l'exposition "BD Factory", au FRAC jusqu'au 20 mai 2017, prouve que la ville s'impose elle aussi comme une référence du 9e art.

► Découvrez la BD à Bordeaux en cliquant par ici.
Pas d'inspiration pour le dîner de ce soir ? Pourquoi ne pas jeter un oeil à des menus illustres, concotés à des périodes phares de l'Histoire de France ? Au musée des Arts décoratifs et du Design, "L'Histoire se met à table" affiche plus de 180 menus, issus de la collection du libellocénophile Jean-Maurice Sacré. Un accessoire des arts de la table, sur le devant de la scène.

► Découvrez les menus concotés pour Charles de Gaulle et John F. Kennedy en cliquant ici.

Derrière l’ancienne base sous-marine de Bordeaux, au milieu d'une zone industrielle grise et bétonnée, ils détonnent. Deux chapiteaux colorés, quelques caravanes. L’école de cirque de Bordeaux y a pris ses quartiers. Elle est la seule de la région à former des professionnels du cirque. Ils sont 16, ont entre 18 et 27 ans, et tous rêvent de percer dans ce milieu difficile.


► Découvrez les profils atypiques des étudiants de l'école de cirque de Bordeaux en cliquant ici.
Des siècles d’histoire et des centaines de milliers de documents sont renfermés entre ses murs. Les Archives de Bordeaux abritent des trésors de toutes formes, mais souffrent d'un manque de visibilité et ont besoin de s’ouvrir pour valoriser les documents conservés. L’art actuel s’y est fait une place. Après un coup de jeune retrouvé grâce à l'installation dans de nouveaux locaux, le site tente d'attirer du monde avec des expositions permettant de faire revivre les archives.

► Découvrez l'art de Bordeaux à travers des siècles d'histoire

À Bordeaux, l’improvisation est en ébullition. Née au Québec dans les années 70 pour réconcilier le public, qui boudait les planches, avec le théâtre, elle arrive en France au début des années 80. L’improvisation théâtrale adopte les codes sportifs et les détourne pour dépoussiérer son image. Jusqu’alors discipline un peu à la marge dans le monde du théâtre, elle gagne ses lettres de noblesse. Physique, philosophique, onirique.

► Cliquez ici et le théâtre d'improvisation n'aura plus de secret pour vous.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture agenda idées de sorties sorties et loisirs patrimoine