Flamme olympique. Ces lycéens ont assisté à la cérémonie et font partie des relayeurs : "on ne réalise pas trop ce qu’on est en train de vivre"

Ce mardi 16 avril, cent un jours avant le début des Jeux olympiques de Paris, la flamme olympique a été allumée à Olympie, en Grèce. Huit lycéens du bassin d'Arcachon étaient sélectionnés pour assister à la cérémonie, et participer au parcours de la flamme vers la France.

C'est un jour qu'ils ne risquent pas d'oublier. Ce mardi 16 avril, huit lycéens du bassin d'Arcachon, en Gironde, ont assisté à la cérémonie d'allumage de la flamme olympique, sur le site historique d'Olympie, en Grèce.

Élèves en section sportive surf et sauvetage côtier au lycée Simone-Veil d’Andernos-les-Bains, les huit adolescents ont été sélectionnés grâce à leur participation aux Jeux européens du sport scolaire pour faire ce voyage en Grèce. "Il n'y a que trois lycées qui partent, et on est dedans. On ne pensait pas vivre ça", pose Tiago Lemouys-Sidaner, l'un des huit Girondins chanceux.

Une cérémonie "émouvante"

"On ne réalise pas trop ce qu’on est en train de vivre, confirme Camille Basquin, une autre élève. La cérémonie, c'était magnifique, j’ai beaucoup aimé !" Assise à côté de sa camarade, Victoire Vergnes a elle aussi été conquise par l'allumage de la flamme à Olympie : "C'était impressionnant, émouvant, très beau à voir."

C'est quand même la flamme olympique, ce n'est pas rien, et nous on a eu la chance de la voir. C'est incroyable !

Victoire Vergnes

Elève en section sportive surf et sauvetage au lycée Simone-Veil

En parallèle de la cérémonie, les élèves girondins ont aussi pu participer à des ateliers, comme la réalisation d'une fresque avec une délégation d'un autre pays. "Notre lycée a travaillé avec un groupe ukrainien. Pouvoir confronter leurs expériences sur des activités particulières comme celle-ci, ça a été très enrichissant pour les élèves", salue Pascal Larminach, leur professeur d'éducation physique et sportive (EPS).

Relayeurs de la flamme

Les élèves ont également eu la chance de participer, dans l'après-midi, au relais de la flamme olympique. Ils font partie des quelque 10 000 relayeurs qui vont faire voyager la flamme sur 5 000 kilomètres jusqu'à l'amener à Paris. 

"C'est très impressionnant, mais on va rester concentrés et ça devrait le faire", se projetait Titouan Le Moigne, quelques heures avant son relais et celui de ses camarades.

Si on tombe, ça veut dire qu’il n'y aura pas de Jeux olympiques, donc c'est un stress ! Mais ça va être un moment incroyable.

Titouan Le Moigne

Elève en section sportive surf et sauvetage au lycée Simone-Veil

L'espace d'une journée, les élèves du lycée Simone-Veil ont pu baigner dans l'ambiance olympique, à cent un jours de la cérémonie d'ouverture à Paris. "Je vais garder comme souvenir les valeurs des Jeux olympiques : l'excellence, le respect, l’amitié, confie Tiago Lemouys-Sidaner. Ce sont trois valeurs qui se complètent pas mal !"

"L'éducation en général est faite pour porter ces valeurs-là", abonde Pascal Larminach, pour qui il était "primordial" de pouvoir faire vivre une expérience comme celle-ci à ses élèves en section sportive surf et sauvetage côtier. "Surtout vis-à-vis de leur engagement. Leur engagement dans la pratique sportive, mais aussi leur engagement citoyen", souligne le professeur d'EPS.

Les huit Girondins resteront encore quelques jours en Grèce, avec, au programme, plusieurs activités culturelles. Des épreuves sportives seront aussi organisées avec des délégations d'autres pays, comme un avant-goût des Jeux olympiques.