Incendies en Gironde. Feu noyé, maîtrisé, éteint : ce qu'il faut savoir des actions clés des pompiers pour venir à bout de ces méga feux

Publié le
Écrit par CLH avec Sarah Paulin

Voici un lexique pour comprendre les principales actions des pompiers engagés pour éteindre ces méga feux historiques en Gironde et dans le Sud-Ouest.

Ils sont 2 000 pompiers sur le front des incendies en Gironde, combattant sans relâche 24 heures sur 24 depuis le 12 juillet, et pour une durée encore indéterminée. Les feux de Landiras et La Teste-de-Buch sont loin d'être maîtrisés 8 jours après. Même si l'espoir est enfin palpable sur le visages des hommes et des femmes sur le terrain.

Pour comprendre les actions principales engagées pour contenir ces feux, voici quelques repères :

Animation réalisée par Sarah Paulin

  • pare-feu : c'est l'une des techniques pour limiter l'avancée du sinistre, une large bande de terre ou de sable dans notre région. Elle permet de réduire la propagation des flammes par la cime des arbres. 

  • contre-feu tactique : autre technique où les pompiers allument volontairement un feu à un endroit déterminé. Le but, quand les deux feux se rejoignent, c'est qu'ils se neutralisent, qu'ils s'éteignent. 

  • feu naissant : comme son nom l'indique, c'est le début d'un sinistre. C'est dans ces premiers instants qu'il est urgent d'agir pour éviter que le feu ne prenne de l'importance. 
  • feu fixé : toujours en cours, il ne progresse plus dans son axe, même si les bords peuvent encore s’écarter. Même si les flammes sont encore vives, il ne se propage plus. C'est toujours un signe encourageant. 

  • feu maîtrisé : les flammes les plus dangereuses sont éteintes en lisière d'incendie, tous les foyers importants sont éteints, même s’il reste de petites activités.

  • feu circonscrit : les pompiers maîtrisent et entourent le feu avec différentes mesures pour éviter la reprise du sinistre, les points chauds sont noyés, les fumerolles sont grattées à la pelle car autrement, il y a toujours un risque de reprise.

  • feu noyé : il s'agit d'arroser abondamment les sols carbonisés, dernière étape avant que l'incendie ne soit considéré comme éteint. 

  • feu éteint : il n'y a plus aucun point chaud

  • Canadair : moyen aérien majeur, l'avion jaune de la Sécurité civile est amphibie. Il peut recueillir 6 tonnes en 12 secondes. Il peut se poser sur l'eau, redécoller ou se ravitailler en vol en frôlant un plan d'eau. 

  • DASH : il ressemble à un avion classique, il est polyvalent pour le transport et la lutte contre l'incendie. Il peut transporter 10 tonnes d'eau ou un produit pour retarder le feu, reconnaissable à sa couleur rouge.

Les incendies peuvent parfois nécessiter une longue surveillance. C'est déjà ce qu'annonce déjà le directeur du SDIS et des pompiers de la Gironde, Marc Vermeulen ce mercredi 20 juillet. Il envisage une surveillance du sinistre de Landiras jusqu'en octobre car la terre est constituée de tourbe, propice à la reprise de feu. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité