"Je m'ennuie beaucoup, c'est la solitude, vous savez." La lutte contre l'isolement des personnes âgées, un défi au quotidien

En 2040, les plus de 60 ans seront majoritaires en France. L'isolement des personnes âgées est un défi plus difficile à relever chaque année. Comment bien vieillir ? À Bordeaux, des associations proposent leur aide aux séniors et aussi aux aidants.

Zoé et Bertille ont apporté des cookies. Chaque mercredi, leur visite est un rayon de soleil pour Christiane, 86 ans qui ne sort plus de chez elle.
Les deux jeunes femmes sont en service civique. Leur mission : rompre l'isolement de personnes âgées, souvent bloquées chez elles, comme Christiane. L'octogénaire est déjà tombée plusieurs fois, elle évite désormais de sortir sans être accompagnée.

J'ai peur de sortir de chez moi toute seule, même dans le jardin.

Christiane Rouglan,

retraitée isolée

" On n'est pas assez sensibilisés"

Une situation d'isolement qui interpelle Bertille Fouet, 20 ans. "On est très nombreux à ne pas être assez sensibilisés au public plus âgé dans notre société, et j'avais envie d'en apprendre plus à ce sujet".
Même constat et même motivation pour Zoé Laboudigue, toute juste majeure. "Je voudrais faire un métier dans le social au contact des personnes. Et cela va me donner de l'expérience pour mon futur métier", explique la jeune femme.

Ces deux heures de visite hebdomadaires sont devenues indispensables à Christiane. "Je suis un peu triste quand elles partent, je m'ennuie beaucoup, c'est la solitude, vous savez" regrette la vieille dame. 

Passage à la retraite, baisse des revenus et des conditions de vie, logement inadapté, l'isolement et le repli sur soi a plusieurs causes.

Des associations d'aide aux séniors

Cuisine, sorties, conversations et accompagnement moral ou psychologique... L'association d'aide à domicile qui emploie Zoé et Bertille intervient chez 1 000 bénéficiaires à Bordeaux. Les confinements liés au Covid ont révélé l'ampleur de l'isolement de beaucoup de ces personnes âgées. "Quand tout était fermé, et que nous ne pouvions intervenir et qu'on avait des personnes qui disaient "on n'a que vous", ça permet de s'inquiéter et de se dire qu'il faut faire quelque chose pour ça ! ", constate Sophie Lagüe, de l'association Aidomi.

 AIDOMI est une association d'aide et de soins à domicile organisée en Service Polyvalent d'Aide et de Soins à Domicile (SPASAD). L'association peut aider 24h /24h les personnes vulnérables et les proches aidants dans le maintien à domicile à travers des missions d'aide à domicile (entretien du domicile, préparation des repas, accompagnement à la vie sociale) et des soins infirmiers et d'hygiène.

"Une sorte de mort sociale"

La Fondation les Petits frères des pauvres estiment que près de deux millions de personnes âgées sont isolées, et 530 000 personnes en France sont carrément en situation "de mort sociale". "Aujourd'hui, on fait le lien très direct entre cette déconnexion sociale et le phénomène de glissement, c'est-à-dire que vous soyez plus vite atteints de maladies neurodégénératives", assure Yann Lasnier, délégué général des Petits Frères des Pauvres, qui ont une antenne à Bordeaux. 

durée de la vidéo : 00h02mn00s
Près de 40.000 personnes souffriraient d'isolement rien que dans le département de la Gironde. ©France 3 Aquitaine

En 2040, les plus de 60 ans seront majoritaires en France. Un logement adapté, le lien social et la santé sont des clés pour "bien vieillir".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité