Laurencia, 18 mois, sauvée grâce à la solidarité alors que son cœur allait lâcher

La petite de 18 mois est arrivée du Bénin en novembre pour une opération du coeur à risque. Son état de santé était critique mais les médecins du CHU de Bordeaux ont " fait un miracle" pour la responsable locale de l'association "la chaîne de l'espoir." 
Laurencia va bien. Elle a pu être opérée par les chirurgiens due cardiologie CHU de Bordeaux alors que son état de santé était critique. Elle est arrivée du Bénin le 16 novembre grâce à l'association "la Chaîne de l'espoir "
Laurencia va bien. Elle a pu être opérée par les chirurgiens due cardiologie CHU de Bordeaux alors que son état de santé était critique. Elle est arrivée du Bénin le 16 novembre grâce à l'association "la Chaîne de l'espoir " © Chaîne de l'espoir
Laurencia va bien. "Très bien" se réjouit Sylvie Sedogbo, la responsable de la chaîne de l'espoir à Bordeaux. 
Cette petite fille de 18 mois, arrivée du Bénin , était pourtant dans une situation critique lorsqu'elle est arrivée pour se faire opérer du coeur à Bordeaux.
Laurencia aurait dû faire partie de ces enfants à opérer urgemment, juste après le premier confinement. Les vols ont été stoppés. Laurencia n'a pu venir à Bordeaux pour se faire opérer au CHU de Bordeaux. 
"Son état de santé était tellement dégradé qu'il fallait une intervention de toute urgence. On a pris un gros risque à la faire venir, avec le voyage en avion. On ne savait pas si son coeur allait tenir. "
Laurencia supporte le trajet et arrive donc le 16 novembre avec deux autres enfants. Elle a été opérée dans les 48 heures suivant son arrivée. 

Au départ, son pronostic a été très engagé, elle était très faible et sa pathologie s'était tellement dégradée.. Les médecins n'étaient pas sûrs de réaliser une intervention réussie.

Sylvie Sedogbo - Chaîne de l'espoir à Bordeaux -

Laurencia souffre d'une tétralogie de Fallot, une malformation cardiaque congénitale. Elle pèse seulement 5 kgs à 18 mois. Mais les médecins ont réussi une opération des plus délicates."Ils ont réussi à faire un miracle. Au bout de 15 jours d'hospitalisation, elle est rentrée dans sa famille d'accueil. Elle va très bien, elle est surveillée deux fois par semaine." raconte admirative Sylvie Sedogbo. 

Le bonheur de la famille et des bénévoles

Les médecins ne pensaient pas qu'elle se remettrait aussi vite. "Ils sont stupéfaits de voir que cette petite fille est une vraie guerrière et que son coprs a bien réagi aux traitements."
Laurencia commence à faire de grands sourires, elle est encore un peu timide. Sa famille au Bénin " est aux anges. Ils remercient, remercient la famille d'accueil, les médecins." Au cours d'un échange vidéo, ses parents ont pu voir leur petite fille avec une bonne mine, elle qui avait, à cause de sa maladie, les lèvres violettes et le regard éteint avant l'intervention. Elle a aujourd'hui les yeux pétillants. 
"De temps en temps, il y a ce genre de miracle. Tous les enfants retrouvent une santé et retournent dans leur pays pour suivre une vie normale, comme les enfants de leur âge." Voilà le but atteint pour les bénévoles de la chaîne de l'espoir.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société solidarité