Le corps retrouvé dans la Garonne à Bordeaux est bien celui de l'étudiant Basile Affret

Le parquet de Bordeaux confirme, ce vendredi 9 février, que le corps repêché dans la Garonne est celui de l'étudiant breton Basile Affret. L'autopsie a permis d'identifier formellement le jeune homme de 21 ans, découvert mercredi dans les Bassins à flots de Bordeaux.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il a été formellement identifié. L'autopsie, pratiquée sur le corps repêché mercredi 7 février dans la Garonne, a permis de lever les derniers doutes : il s'agit bien de Basile Affret, confirme Sébastien Baumert-Stortz, vice-procureur du Parquet de Bordeaux, à France 3 Nouvelle Aquitaine.

Une dernière soirée festive aux Bassins à flots

La dépouille de l'étudiant, porté disparu depuis le 13 janvier, avait été découverte immergée entre un bateau et le ponton A du bassin à flots de Bordeaux, mercredi 7 février.

Le jeune homme de 21 ans, originaire du Finistère et étudiant à Montpellier, avait été vu pour la dernière fois le 13 janvier, après une soirée dans une discothèque dans le secteur où son corps a été retrouvé. Ses amis, inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles, avaient lancé des appels sur les réseaux sociaux et signalé à la police. Une enquête pour disparition inquiétante avait été alors lancée par la police nationale.

Le parquet n'a pas encore précisé les circonstances exactes du décès du jeune homme.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité