Noyades en série : deux personnes décédées au Cap-Ferret, un homme porté disparu au Porge

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB

La préfecture maritime met en garde après une série de noyades. En Gironde, une femme et un homme ont perdu la vie ce 17 mai alors qu'ils se baignaient sur une plage de Lège Cap-Ferret qui n'était pas surveillée. Un homme est également porté disparu au Porge.

L'océan a fait trois victimes ce mardi 17 mai, rien que sur la côte girondine, dans des circonstances très similaires en cette période de grandes marées.

Deux drames sur la même plage, suivant le même sinistre scenario se sont produits l'après-midi sur la plage du Grand Crohot, commune de Lège Cap-Ferret.

Les pompiers sont intervenus une première fois à 14h42. Une femme de 62 ans venait d'être victime d'une noyade. Malgré les gestes de réanimation, elle est déclarée décédée par le médecin du SMUR.

Presque deux heures plus tard, vers 16h50, c'est un homme de 69 ans qui est en train de se noyer et qui est ramené au bord par trois baigneurs. Malheureusement, il n'a pas pu, lui non plus, être réanimé par les pompiers.

Un peu plus au Nord, un homme a été pris dans une baïne au niveau de la plage centrale du Porge. L’hélicoptère Dragon 33 de la Sécurité civile avec un médecin et deux sauveteurs héliportés, ainsi que l’hélicoptère Caracal de base aérienne 120 de Cazaux ont survolé les lieux durant trois heures sans succès. Les recherches se ont été stoppées vers 18 heures.

La Préfecture maritime de l’Atlantique appelle les baigneurs à la plus grande vigilance en ces périodes de forts coefficients de marée.

Préfecture maritime

Source : communiqué de presse

En effet, trois décès en raison des courants de baïne ont été déplorés ce jour par les Services Départementaux d'Incendie et de Secours sur les plages du secteur Lège-Cap-Ferret/Grand Crohot (33) ainsi qu’à Saint-Georges-de-Didonne (17).

D'autres accidents de baïnes se sont également produits sur ces plages girondines et notamment à Lacanau. Un peu plus tard dans la soirée, vers 21h30, deux jeunes femmes en difficulté durant leur baignade ont été secourues par des témoins. Elles ont été prises en charge par les pompiers vers le centre hospitalier d'Arès mais leur état est sans gravité.

Malgré les grosses chaleurs prévues cette semaine jusqu'au week-end, la plage du grand Crohot comme la plupart des plages océanes ne sont pas encore surveillées. 
Ici, c'est à partir du 13 juin prochain que les maîtres nageurs sauveteurs seront en poste pour la saison.