Lors de son procès en appel, le “gourou” Philippe Lamy clame son innocence

Philippe Lamy lors de son procès en appel le 3/10/2017 à Bordeaux. / © France 3 Aquitaine
Philippe Lamy lors de son procès en appel le 3/10/2017 à Bordeaux. / © France 3 Aquitaine

Philippe Lamy, ex-gérant d'un club libertin comparaissait en appel ce mardi 3 octobre après-midi. Il avait été condamné en correctionnelle à quatre ans de prison dont un avec sursis pour "abus de faiblesse, agressions sexuelles et exercice illégal de la médecine". Il se dit innocent.

Par Hélène Chauwin

Condamné par le tribunal de Libourne en octobre 2016,  Philippe Lamy continue de contester les faits qui lui sont reprochés.
Procès en Appel de P. Lamy

En 2008-2009, cet ancien gérant d'un club libertin à Listrac-Médoc, qui se présentait comme "magnétiseur" aurait notamment incité ses victimes à ingérer des compléments alimentaires préparés par ses soins, dont les effets seraient amplifiés si elles consentaient à avoir des rapports sexuels avec lui.

"J'ai jamais forcé qui que ce soit" "L'emprise, c'est une excuse, ça me fait rigoler. C'est juste que ces femmes n'assument pas ce qu'elles ont fait avec moi"


Philippe Lamy  parle de relations consentantes.


"Je ne suis pas un gourou. Toute l'histoire est transformée pour faire du buzz"
"C'est honteux que j'aille en prison pour des apparences trompeuses, pour des "on dit". J'ai tout perdu"


De son côté, Maître Daniel Picotin, avocat des parties civiles parties civiles estime :

"Ce complot dont nous accuse M. Lamy est une aberration"
"Cette histoire est un bon exemple du fléau qu'est l'emprise mentale"

Il parle de M. Lamy comme d'un "nuisible, avec une délinquance très astucieuse". 
Le jugement a été mis en délibéré jusqu'au 7 novembre. 



Sur le même sujet

Manque de médecins sur l'île d'Oléron

Près de chez vous

Les + Lus