Mobalib : un réseau d'entraide pour handicapés, créé en Gironde

Jonathan Dupire, un des trois cofondateurs de Mobilib, est handicapé moteur et a pu constater les besoins d'échanger et de partager des solutions.
Jonathan Dupire, un des trois cofondateurs de Mobilib, est handicapé moteur et a pu constater les besoins d'échanger et de partager des solutions.

Cela pourrait faciliter la vie de 125 000 handicapés en Gironde. La start-up Mobalib a créé une application permettant l'accès à un réseau social d'entraides pour les personnes en situation de handicap mais aussi les aidants. Un partenariat a été signé avec le département pour la développer.

 

Par CB et JCL

Trois ans auront été nécessaire à l'élaboration de cette application par les trois cofondateurs Marina Désiré, Jessica Amrane et Jonathan Dupire, lui même dans un fauteuil roulant à cause d'un handicap moteur. 

On s'est rendu compte que les personnes concernées par un handicap pouvaient souffrir d'un isolement et donc pour rompre avec l'isolement, on a créé un outil numérique accessible et adapté à tous les types de handicaps pour que les personnes handicapées puissent s'entraider.

Une convention de soutien du département de la Gironde a été scellée à l'occasion des journées portes ouvertes des maisons de la solidarité. 
Pour se familiariser avec l'outil numérique, il y a également un site internet (Mobalink) qui donne toute la visibilité sur la prise en compte du handicap, comme le recueil des besoins au quotidien pour accéder aux services.
 
© capture Mobalib
© capture Mobalib


Selon Jessica Amrane-Delafosse, co-fondatrice de Mobalib, l'enjeu est de:

Faire émerger une communauté d'entraide sur les territoires entre les personnes handicapées et les aidants parce qu'on est fort d'un savoir et d'expériences de vie qu'on peut partager. Et on peut aider ses pairs en ce sens.

Regardez le reportage de Jean-Claude Lacoste et Sébastien Delalot.
 
Mobalink le premier réseau social d entraide pour handicapes

 

Changer la vision sur le handicap
 

Mais le trio n'en est pas à leur premier coup d'essai. Leur entreprise est le fruit de rencontres.
Jonathan Dupire est né avec un handicap moteur. Pourtant, il s'installera à Bordeaux et suivra des études supérieures en Droit public, avec l’objectif de pouvoir passer les concours de la fonction publique territoriale.

Malgré sa soif d'apprendre, son envie d'indépendance, Jonathan est confronté au quotidien à des difficultés de déplacement et d’accès. Il fonde alors Globe Roller, appuyé par Jessica Amrane, son auxiliaire de vie. C'est alors un guide touristique,  papier, départemental, destiné aux personnes handicapées moteur, répertoriant tous les restaurants et lieux touristiques accessibles.
Un projet qui s'arrête pourtant en 2008 pour des raisons essentiellement économiques mais qui reprendra grâce à une autre rencontre...Avec Marina Désiré, elle aussi étudiante à Bordeaux, mais elle en gestion d’entreprise. Ils repensent alors le guide en version numérique en élargissant l’offre avec d’autres secteurs que le tourisme... D'où l'idée de Mobalib.

Des idées qui permettrait de faire changer la vision sur le handicap et les personnes concernées leur donnant un accès direct à l'information, la consommation, les solutions aux problèmes et attentes du quotidien et ainsi permettre à ces personnes d'espérer plus que le minimum (se soigner, se nourrir, se laver) et pouvoir aspirer à une personnalisation de leurs mouvements, leurs loisirs...

Une application pour l'heure girondine mais qui pourrait intéresser 23 millions de personnes en France soit 12 millions de personnes en situation de handicap et 11 millions de proches aidants.


En savoir plus sur le site Mobalib


 

Sur le même sujet

Les + Lus