"Montrer ma France, cette France des régions" : Yann Arthus-Bertrand photographie plus de 20 000 Français

Le célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand s’est lancé dans un projet gigantesque : photographier la France et surtout, les Français qui la composent. Ce week-end du 10 mai, il a fait escale et 600 Bordelais se sont ainsi fait tirer le portrait.

Une toile marron est accrochée au mur et s’étale sur le sol du studio de photos bordelais. Toutes les quinze minutes, des habitants du département posent devant, tels des professionnels. Pourtant, aucun d’eux n’est modèle. Ils sont vigneron, chef étoilé ou passionné d’escalade. “Le plus dur a été de choisir l’ustensile à apporter. J’ai finalement choisi des maraîches du coin, parce que c’est la saison et qu’on en cuisine beaucoup”, sourit Vivien Durand, chef étoilé du Prince Noir à Lormont.

"Toute ma vie, j'ai cherché la beauté"

De l’autre côté de l’objectif, le regard est précis, rivé sur l’appareil. C’est celui de Yann Arthus-Bertrand. Pour son nouveau projet, le célèbre photographe de paysages aériens a troqué le ciel pour la terre ferme et les arbres pour les gens. “Toute ma vie, j’ai cherché la vraie beauté dans les montagnes, les paysages les plus beaux du monde. Mais c’est dans les visages que je trouve aujourd'hui encore plus de beauté et d’intérêt”, glisse, entre deux séances photos, l’artiste.

Seule consigne : poser avec ceux que l’on aime, des amis à la famille en passant par son chat ou objet symbole de sa passion. Il y a ces visages qui représentent des métiers connus de tous. Il y a aussi ces familles, de trois personnes ou de trente-trois personnes.

Autant de configurations qui témoignent de la pluralité des Français. “On est une famille française et multicolore. On s’est dit qu’on représentait bien la France”, explique une modèle, mère au sein d’une famille mixte.

On est dans un monde difficile et méchant, mais ici, il n’y a ni cynisme, ni arrière-pensée. Tout le monde est bienveillant et positif.

Yann Arthus-Bertrand

Photographe

Durant deux jours, épaulé par son équipe, le photographe de 78 ans a photographié pas moins de 600 Girondins. Un échantillon des 25 000 Français qui passeront devant son objectif et viendront compléter son projet dantesque : une cartographie photographique de la France et des Français.

L'humain derrière la donnée

L’idée a mûri dans la tête du photographe depuis les années 90. Accompagné du démographe Hervé Le Bras, il souhaite donner un visage aux chiffres de l’INSEE. “La France a énormément changé, et nous voulons, par ce travail scientifique, le montrer. Donner du corps et du sang à ces données et montrer cette France des régions, ma France”, argumente Yann Arthus-Bertrand.

C’est un peu le travail des photographes de village qui capturaient les naissances, les baptêmes ou les mariages.

Yann Arthus-Bertrand

Photographe

Son escale bordelaise terminée, Yann Arthus-Bertrand en est à la moitié de son projet XXL avec 15 000 visages déjà photographiés. Les derniers devraient être capturés aux alentours de Noël. Ils seront ensuite mis en forme dans des ouvrages publiés chez Actes Sud.

Une exposition itinérante est également prévue. Elle fera escale à Bordeaux en 2025. L’occasion pour certains de se voir pour la première fois, comme autant d’œuvres d’art.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité