"On est comme un couple, on se connaît par cœur". L'incroyable voyage de Gauthier et son âne sur les routes de France

Gauthier Perrin, 36 ans, s’est lancé dans un projet fou : faire le tour de France à pied avec son âne et fidèle compagnon Oly. Cette semaine, leur périple les a menés en Gironde.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Peu importe où il va, Gauthier ne passe jamais inaperçu. Si ce jeune homme d’apparence timide et réservée ne fait rien de spécial pour attirer l’attention, la présence d’un âne à ses côtés fait toujours son petit effet.
Sur la route de Lacanau, la règle ne fait pas exception, la star Oly est de sortie, pour le plus grand plaisir des passants présents sur place. "Il est trop mignon", s’exclame une jeune fille.
Gauthier est habitué à tout ce petit spectacle. Voilà plus de deux ans qu’il arpente les routes avec son âne. Parti du Cantal, le duo a déjà parcouru plus de 8 500 kilomètres en passant notamment par le Luxembourg, l’Allemagne et même l’Italie.

"Une fois, je ne lui ai pas parlé pendant 24 h !"

Toute commence lors de la rencontre de deux êtres solitaires à la recherche d’affection. Un regard, une caresse et c’est le coup de foudre. L’alchimie passe entre Gauthier et Oly qui n'attendaient qu'une chose : se trouver. Les deux amis deviennent rapidement inséparables et entament une merveilleuse aventure à deux.

C’est un partenaire, on est comme un couple, on est très fusionnels, on se connaît par cœur.

Gauthier Perrin


Si Gauthier considère Oly comme son semblable, il n’en reste pas moins un âne qui doit s’adapter à un nouvel environnement qu’il ne maîtrise pas. "Parfois, il a peur, surtout en ville avec le bruit des motos et autres et moi, je le rassure ". Comme tous les duos, Gauthier et Oly font aussi face à leur lot de disputes." Des fois, on s’embrouille, sourit le maître. Une fois, je ne lui ai pas parlé pendant 24 h ! " Des querelles qui ne durent jamais bien longtemps, même si parfois la présence d’un âne dans sa vie peut être pesante. "J’ai éprouvé ce sentiment au début d’être un peu prisonnier, de ne pas me dire que si je voulais, je pouvais aller voir des gens, sortir et le laisser ", reconnaît le jeune homme.

Malgré ces petites périodes de doute, l’amitié est trop forte et la vie sans Oly semble inconcevable pour Gautier. " Voilà deux ans qu’on vit ensemble, c’est impossible de m’en séparer, il serait malheureux et moi je le serai aussi ".

Un besoin de liberté

L’idée du périple a commencé à émerger chez Gauthier quand, le jeune homme, à un tournant de sa vie, se retrouve à la recherche de nouvelles aventures. Il décide de partir avec son âne pour un tour de France. "Le challenge, l’ouverture, l’envie de liberté, c’est une sacrée expérience, c’est ce qui m’a motivé ". Un choix plutôt facile pour cet amateur de voyages. "J’ai toujours aimé voyager, donc j’ai toujours voulu découvrir de nouvelles choses, de nouveaux endroits et puis la France, c’est un beau pays ", résume-t-il.
Loin des obligations administratives et personnelles qui font la vie de la majorité des gens, Gauthier bénéficie d’une liberté presque totale. "Je vais où je veux, je fais ce que je veux, je dors quand je veux ". Très vite, il tombe amoureux de ce nouveau mode de vie.

Tu plies la tente le matin, tu ne sais pas où tu la mets le soir. Tu ne sais pas les rencontres que tu vas faire, les paysages que tu vas voir, ce que tu vas vivre.

Gauthier Perrin


Ce qui n’était qu’une simple escapade temporaire devient alors son quotidien. "J’avais prévu de partir 4, ou 5 mois, mais c’est vraiment addictif, c’est pour ça que je suis toujours sur la route ".

Une grande solitude

Si ce mode de vie peut en faire rêver plus d’un, il n’est pas fait pour tout le monde. Il nécessite une bonne préparation physique notamment. Gauthier transporte tous les jours un sac de 50 kilos lors de ses 20 kilomètres de marche quotidienne. L’organisation doit aussi être de mise dans ce périple. "Il faut trouver les trajets, les ravitaillements, où on va dormir, ça prend du temps. "
C’est surtout au niveau mental qu’il faut être prêt, Gauthier enchaîne les journées épuisantes et chronophages. " Moi, je marche quasiment 10 heures par jour, dans le silence, il y a beaucoup d’introspection ". Bien qu’accompagné par son fidèle compagnon, il passe la majorité de son temps seul, une situation qui peut être pesante.

Tout ça au début, ça n’a pas été facile, je passe 95% de ma vie seul, quand je ne suis pas bien, je suis le seul à pouvoir me remonter le moral.

Gauthier Perrin

Plongé dans ce tourbillon d'émotions, Gauthier ne se rend pas encore bien compte de ce qu'il est en train de vivre. En attendant la ligne d'arrivée qui fait doucement son apparition à l'horizon, il essaye de profiter de chaque instant passé sur les routes avec Oly. Si tout a une fin, les souvenirs eux sont éternels et il compte bien les transmettre à travers son art. "J'aimerais faire une exposition de peinture, peut-être plusieurs, des expositions de photos aussi et écrire un livre".
En attendant, Oly et lui reprennent leur chemin, ils continuent d'écrire leur petite histoire, ensemble, comme toujours.