Une Porsche heurte un véhicule de police à Bordeaux : deux hommes poursuivis pour tentative d'homicide volontaire

Une voiture type Porsche Cayman a heurté un fourgon de police sur un boulevard. Le véhicule s'est déjà fait remarquer plusieurs fois ces derniers jours pour son refus d'obtempérer. Cette fois, le conducteur de 32 ans et le passager de 24 ans comparaissent ce vendredi 19 novembre au tribunal.

La voiture que la Porsche est venue percutée. Deux hommes sont en garde à vue mercredi 18 novembre 2020.
La voiture que la Porsche est venue percutée. Deux hommes sont en garde à vue mercredi 18 novembre 2020. © syndicat Alternative Police CFDT
Ce n'est pas une scène si courante à Bordeaux. Mais dans la nuit du 17 au 18 novembre, elle s'est déroulée sur le boulevard des frères Moga, le long de la Garonne du côté de Bègles. 

Une Porsche Caïman, une sportive rouge, roule à vive allure. Elle est prise en chasse par des policiers. Les appels radio s'activent entre véhicules des forces de l'ordre. Finalement, un peu plus tard, elle emprunte ce boulevard fréquenté à contresens. Pour éviter tout accident avec des conducteurs roulant normalement, trois policiers à bord d'un fourgon décident de bloquer la circulation pour stopper " la folie d'un conducteur déjà signalé plusieurs fois pour refus d'obtempérer" rapporte le syndicat de police Alternative CFDT Police.

"Quand la Porsche est arrivée, elle a délibérément foncé sur le camion des collègues." raconte Bruno Vincendon, porte-parole girondin du syndicat policier.
La Porsche qui a heurté le véhicule de police, alors qu'elle roulait à contre-sens et le véhicule des forces de l'ordre voulait le stopper. 18 novembre 2020
La Porsche qui a heurté le véhicule de police, alors qu'elle roulait à contre-sens et le véhicule des forces de l'ordre voulait le stopper. 18 novembre 2020 © Alternative CFDT police

Les trois policiers ont été légèrement blessés. 
A bord de la Porsche stoppée net, deux hommes alcoolisés, habitant l'agglomération bordelaise et connus défavorablement des services de police. La Porsche n'est pas repérée comme étant une voiture volée.  
Le conducteur âgé de 32 ans n'avait pas le permis avec un taux d'alcoolémie à 0,70 g d'après le syndicaliste Bruno Vincendon. 
Le syndicat, en soutien à ses trois collègues blessés en appelle à la justice "pour une réponse pénale ferme."
Les deux hommes comparaissent ce vendredi 19 novembre au tribunal pour tentative d'homicide volontaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité