Extinction Rébellion réveille les touristes pour protester contre la présence des paquebots à Bordeaux

Publié le Mis à jour le

Les militants pour le climat ont réveillé des touristes en croisière sur un paquebot, à quai à Bordeaux, ce mercredi 11 mai. L'association écologiste pointe ces géants des mers, trop polluants à ses yeux.

Au son des percussions, au rythme de la batucada, mais pas vraiment au coeur des écoles de samba de rio. Loin de là. Juste sous les fenêtres de touristes à bord d'un paquebot, sur les quais de Bordeaux ce mercredi au lever du soleil. Les militants écologistes ont prévenu qu'ils allaient passer à l'action "contre l'inaction climatique". Ils ont repris à Bordeaux leur combat contre les paquebots. 

Sur les banderoles, à destination des croisiéristes, ces messages :  « Wake up ! Climate is changing » (réveillez-vous ! Le climat change) ou encore « Stop sinking the climate » (arrêter de faire sombrer le climat). 

Les paquebots touristiques représentent un volet conséquent de la destruction de notre environnement

Extinction Rebellion Bordeaux

Source : communiqué

De l'avis des militants, l'ambiance était plutôt festive. Pas sûr que ce fut du goût de tous les touristes ainsi interpellés.  "Pour la plupart des touristes, cela a été un accueil curieux, certains n’ont pas apprécié, certains ont observé aux jumelles, certains ont dansé, d’autres ont filmé avec leur téléphone. Sauf pour un monsieur qui a préféré s’exprimer avec ses doigts d’honneur." rapporte l'association.

Le "Silvermoon" peut transporter 1000 personnes, 596 passagers, 411 personnels d'équipage. " Un paquebot de tourisme moyen émet, chaque jour, autant de particules fines qu'1 million de voitures, et les impacts de la pollution de ces paquebots peuvent s'étendre sur plusieurs centaines de km : les navires mouillant dans les ports de Nice et Marseille induisent une pollution augmentée d'environ 40% jusqu'à Lyon." affirment les militants de l'association connue pour ses opérations coups de poing. 

La ville de Bordeaux propose un système d'électrification des paquebots lorsqu'ils sont à quai, ce qui permet de ne plus utiliser de carburant lorsqu'ils sont à quai. Pas suffisant pour Extinction Rebellion : " Qu'importe d'où vient l'énergie électrique (nucléaire, ENR, etc…), celle-ci demande dans tous les cas des matériaux de construction et d'usage délétères à notre environnement, alors qu'elle aurait pu être utilisée pour des usages plus utiles que les vacances de touristes en paquebot hors-norme." 

Et c'est bien le concept de ces navires dédiés aux loisirs équipés de piscines et jacuzzis, comme l'indique la compagnie monégasque sur son site internet, lorsqu'elle présente son paquebot Silver Moon. 40 000 tonnes, 212 mètres de long et 8 ponts passagers. "Faites quelques brasses dans la piscine, détendez-vous dans l’un des bains à remous ou admirez simplement le paysage, allongés dans votre transat pendant que notre personnel de piscine anticipe vos moindres désirs."

Autant dire à l'opposé de ce que défendent les militants bordelais de ce mouvement mondial de désobéissance civile lancé en 2018 au Royaume-Uni et implanté dorénavant en Italie, aux USA, en Allemagne ou encore en Australie.

À l'heure où les scientifiques des rapports du GIEC nous conjurent de remodeler immédiatement notre société de manière profondément plus sobre, l'ineptie des paquebots n'est plus acceptable.

Extinction Rebellion Bordeaux

Source : communiqué

Les paquebots pour cible de leur action, ce n'est pas une première pour le groupe bordelais. Il s'était illustré en août 2019 en s'enchaînant aux barrières et aux traverses du pont Chaban-Delmas pour empêcher un paquebot de rejoindre le port de Bordeaux.