• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rocade : policiers français et espagnols ensemble pour contrôler les routiers

© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero

Une opération de contrôle est menée par la CRS Autoroutière Aquitaine et la Guardia civil sur la rocade de Bordeaux où circulent chaque jour plus de 20 000 poids-lourds. Objectif : vérifier le respect de la législation europenne et sanctionner les routiers dangereux repérés par drône.

 

Par V.D.

Les poids-lourds représentent jusqu'à 20 % du trafic de la rocade de Bordeaux.
Sur cet axe, ils sont mis en cause en moyenne une fois tous les trois jours dans un accident.

Policiers français et espagnols effectuent actuellement une opération conjointe de contrôle pour vérifier le respect de la Réglementation Sociale Européenne et sanctionner les comportements dangereux de chauffeurs routiers.

 
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero


CRS et Guardia civil


Jusqu'au 5 avril, la CRS Autoroutière Aquitaine reçoit l'appui de deux gardes civils espagnols du peloton autoroutier de Pampelune.

A chaque contrôle, les policiers traquent le bon respect de la réglementation sociale européenne. Cette RSE harmonise en Europe les temps de conduite et de repos des conducteurs de véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Les contrôles s'effectuent par exemple dans la descente de Floirac, l'un des secteurs les plus dangereux de la rocade.

La vitesse y est réduite à 70 km/h pour les poids lourds. Ils ont interdiction de doubler dans cette zone. Ils doivent également respecter une distance de sécurité de 50 mètres entre les véhicules.


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
Policiers français et espagnols ensemble pour contrôler les routiers
 

Un drône pour surveiller les poids lourds


Dans cette descente de Floirac, les infractions sont repérées à distance grâce à un drône.

L'appareil filme discrètement les comportements dangereux.  Les routiers fautifs sont ensuite interceptés par les policiers. La présence des policiers de la Guardia civil facilite ainsi la communication et accélère la procédure.

 
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero
© F3 Nouvelle Aquitaine / S. Valero


Lors de la première journée de contrôle commun le 1er aril, 36 infractions au code de la route ont été relevées (dont 9 dépassements interdits) et 6 infractions à la Réglementation Sociale Européenne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Thomas Cazenave, candidat LREM à la mairie de Bordeaux invité du 19/20

Les + Lus