Rugby Magazine : Salles, la surprise de Nationale 2

replay

L’US Salles est un peu l’invitée surprise de ce début de championnat de Nationale 2. Cette petite ville de huit mille habitants au sud de Bordeaux, en Gironde, étonne par son classement, premier de la poule 1. Cette réussite sportive est le résultat d’une belle dynamique de l’ensemble du club.

Les dimanches de match à domicile, le stade Raymond-Brun est le rendez-vous de tous les amateurs de rugby à Salles. Pour la réception de Marcq-en-Barœul, le club a mis les petits plats dans les grands, une centaine de partenaires est attendue pour le repas d’avant-match. "Notre club-entreprise fonctionne très bien, on les gâte parce que sans eux nous ne sommes rien. C’est grâce à eux et à leur soutien financier qu’on a pu monter deux fois en trois ans", explique Didier Dallet, président de l’US Salles. Malgré ces efforts, avec un budget d’un million d’euros, les Girondins sont bien loin des grosses structures dans lesquelles la plupart des joueurs sont professionnels comme les Nordistes qu’ils accueillent ce jour-là.

Une bande de copains fiers de leur club

L’US Salles, petit poucet a de l’orgueil. Les joueurs se sont mis la pression face à l’une des grosses cylindrées du championnat. Les tribunes affichent complet comme souvent. On y retrouve beaucoup d’anciens joueurs qui ont évolué, ici, au plus haut niveau du rugby français dans les années 80. A Salles, on chante, on rigole, on encourage et les joueurs se sentent portés. "C’est sûr, personne ne nous attendait à ce niveau-là. Nous, on est appliqué, on adore se retrouver tous ensemble depuis des années pour jouer au rugby, mais c’est sûr, on est l’équipe surprise et on adore gagner", nous confie en souriant Joris Cipresso le 3ᵉ ligne rouge et blanc.

"On ne s’interdit rien"

La sérénité des joueurs est contagieuse, en tribune ou à la buvette à la mi-temps, les supporters restent confiants malgré un match très accroché. La solidarité de ce groupe de copains, beaucoup sont issus de l’école de rugby, fait la différence. Spectaculaire lorsqu’ils ont le ballon en main, la défense salloise reste infranchissable en fin de match. Un essai dans les toutes dernières minutes de jeu valide le point du bonus offensif et propulse Salles en tête de sa poule de Nationale 2, le quatrième niveau du rugby français. "On ne s’emballe pas, mais on ne s’interdit rien", nous confie Didier Dallet le président très ému. "Les garçons sont formidables, s’ils continuent sur leur lancée, notre devoir est d’aller chercher d’autres partenariats pour pouvoir grandir avec eux."

La nuit est tombée sur Salles, le vestiaire résonne encore des chants des joueurs à la gloire du club, des chansons reprises au fur et à mesure par les supporters qui les attendent pour prolonger la fête et perpétuer le fameux esprit rugby.

Rugby Magazine en Nouvelle-Aquitaine 

À retrouver aussi dans cette émission l’entretien avec le Périgourdin Thierry Dusautoir après son entrée au Temple de la Renommée World Rugby et les ambitions des Lionnes du Stade Bordelais qui remettent leur titre de Championne de France en jeu.

Rugby Magazine Nouvelle-Aquitaine sur la plateforme France.Tv

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité