Le souterrain du pont Simone-Veil de nouveau fermé à cause de l'arrachage du panneau indiquant la hauteur maximale

© Bordeaux Métropole
© Bordeaux Métropole

Lundi matin, le souterrain sous le futur pont Simone-Veil était fermé à la circulation. Le panneau indiquant la hauteur maximale a de nouveau été arraché. Il s'agit de la cinquième fois depuis août.

Par Julie Chapman

Le souterrain situé boulevard Jean-Jacques-Bosc serait-il victime d'une malédiction ? Pour la cinquième fois depuis août, le panneau indiquant la hauteur maximale du tunnel a été arraché. Ce dernier a donc été fermé à la circulation pour une durée indéterminée.

"Nous avions fait des stock de portiques mais nous sommes aujourd'hui à court. Nous en avons commandé de nouveaux, mais en attendant le souterrain reste fermé à la circulation", explique le service communication de Bordeaux Métropole.

Le problème : ce souterrain a pour but de fluidifier le trafic sur le boulevard, régulièrement embouteillé.
 
 

Signalisation clarifiée


Ce panneau indique aux véhicules lourds de plus de 2,70m de ne pas passer par ce raccourci. Des caméras installés au niveau du carrefour permettent déjà de voir quels véhicules empruntent le souterrain. En novembre, Bordeaux métropole avait également ajouté deux panneaux et un second portique, sans succès.

"Nous avons installé un deuxième portique avec des balais, qui prévient de la hauteur maximale. Si le véhicule touche, il peut alors prendre une voie à gauche, qui lui évite d'abimer le véhicule", explique Bordeaux Métropole.

Si certains évoque un manque de civilité envers les infrastructures, d'autres questionnent la construction, qui aurait été mal pensée. "Une erreur", pour Bordeaux Métropole.

Avec une hauteur de 2,70m, près de 95% des véhicules qui passent à cette endroit peuvent emprunter ce souterrain.
 

Carrefour urbain


"Si cette hauteur maximale avait été plus élevée, la trémie aurait été plus longue, et n'aurait donc pas réduit l'allure des véhicules et aurait fait une trop grosse coupure", explique le service communication.

En effet, ce souterrain s'inscrit dans le projet de restructuration de quais, qui accueillera prochainement des coulées vertes ainsi que des chemins piétons. À terme, cette zone devrait prendre l'apparence d'un carrefour urbain, et non plus "une sorte d'autoroute".
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus