Tabac, lunettes de soleil, voitures : 180 000 euros dérobés dans des magasins, huit personnes interpellées par les gendarmes

Huit personnes ont été interpellées le 14 novembre. Elles auraient notamment dérobé plus de 180 000 euros de lunettes et de cartouches de tabac dans des commerces du Sud-Ouest. Au total, 93 gendarmes ont été mobilisés lors de leur arrestation.

180 000 euros de lunettes de soleil et de cartouches de tabac, dérobés depuis le mois de mai, ont été saisis par les gendarmes, ce 14 novembre. “Une série de cambriolages commis au préjudice de commerces d’optiques et de débits de tabac était observée en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie”, explique le Parquet de Bordeaux dans un communiqué.  Au total, 23 vols ont été recensés dans les deux régions du sud-ouest de la France.

Huit personnes, âgées de 30 à 39 ans, ont été interpellées majoritairement dans le Tarn-et-Garonne et le Gers. Lors des perquisitions, les gendarmes ont également découvert cinq véhicules volés “pour commettre les vols à l’occasion de périples nocturnes” ainsi que des armes à feu, de la drogue et de faux documents.

93 gendarmes

Le 21 septembre, la juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux (JIRS) est saisie, après plusieurs plaintes déposées par les commerces cambriolés. Au total, 93 gendarmes sont mobilisés pour retrouver les malfaiteurs : “le détachement de la section de recherches (SR) de Bordeaux à Agen, de la SR de Limoges, des groupements de gendarmerie départementale du Tarn et Garonne, du Lot et Garonne, du Lot, de la Dordogne et des Landes”. Lors du coup de filet, trois équipes cynophiles et le peloton spécialisé de protection de la gendarmerie de Golfech ont assisté les brigades.

Après deux mois d'enquêtes, le groupe criminel, localisé dans le Tarn-et-Garonne a été interpellé par les gendarmes. “L'enquête a permis d’identifier une équipe d’individus déjà connus pour des faits similaires, susceptibles d’être impliqués dans ces vols”, explique le Parquet dans son communiqué, ainsi que “des complices receleurs des objets dérobés”.

Mises en examen

Sept des huit personnes ont été interpellées, le 14 novembre à leur domicile, le huitième était déjà incarcéré dans une maison d’arrêt pour une autre affaire. Trois profils se dégagent du groupe comme étant les protagonistes des vols.

Présentés au juge d’instruction le 16 novembre, deux d’entre eux ont été mis en examen pour “vol en bande organisée en récidive légale” et “participation à une association de malfaiteurs”. Ils ont été placés en détention provisoire. Le troisième a, quant à lui, été mis en examen pour “recel de biens provenant de vol en bande organisée”, “blanchiment” et “participation à une association de malfaiteurs". Il a été placé sous contrôle judiciaire.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité