Témoignage. "Ils m'ont sauvé la vie à un moment où je n'y croyais plus" . Cette association vient au chevet des agriculteurs

Publié le Écrit par Catherine Bouvet et Marie-Pierre Dabrigeon

Depuis plus de vingt ans, l'association Solidarité Paysans accompagne les agriculteurs en difficulté en leur apportant un soutien moral et une aide technique pendant plusieurs mois pour surmonter leur situation. À Cénac en Gironde, un viticulteur de l'Entre-deux-mers a pu relancer son exploitation grâce au soutien de l'association.

C'est le temps de la taille dans les vignobles du Bordelais. Des gestes que Jean-Benoît Subra, viticulteur et propriétaire, semble avoir toujours faits. Il faut dire que sa famille se les transmet depuis quatre générations ici, à Cénac dans l'Entre-deux-mers. Un métier de passion qu'il a pourtant failli abandonner, l'an dernier.

Victime du mildiou

L'an dernier, le viticulteur a perdu 80 % de sa récolte à cause de la maladie du mildiou qui s'est abattue sur ses vignes comme sur des nombreuses autres en Gironde. Des aléas sanitaires, mais aussi climatiques et financiers. "À un moment donné, on est noyé sous les lettres d'huissiers, la complexité administrative... Et puis le vin qui ne se vend plus. On a un brouillard devant les yeux".

Le viticulteur a pourtant retrouvé le sourire depuis. Notamment grâce à l'association "Solidarité paysans", qui l'a accompagné à un tournant de sa vie professionnelle, alors que les difficultés s'accumulaient sur son exploitation. 

Ils m'ont simplement sauvé la vie, à un moment où je n'y croyais plus, je n'avais plus envie, je ne savais plus comment avancer, je ne savais plus quoi faire !

Jean-Benoît Subra

Viticulteur propriétaire Château du Garde

"Ils m'ont aidé de A à Z"

Pour stopper cette spirale infernale, Jean-Benoît Subra a dû revoir ses comptes, surmonter la honte de l'échec et oser demander de l'aide à l'association qui vient en aide aux exploitants en difficulté gratuitement.

Dans son cas, l'association l'a aidé surtout à "lui redonner confiance". Elodie , membre de Solidrité Paysan explique qu'il "a tout en main pour prendre ses décisions". Mais même s'il connaît son travail et que son vin est bon, une aide n'est jamais superflue. "Quand on se retrouve acculé, un petit coup de main ça aide ! Et de l'écoute..."

Le viticulteur a du accepter de se remettre en question pour assainir ses comptes et repartir du bon pied. "Il a fallu prendre des décisions, des choix pas forcément faciles à faire". "Ils m'ont aidé de A à Z, pas à pas. Ils ont pu m'accompagner sur toutes les démarches, les tableaux qu'il a fallu faire, les plans de redressement".
Ses dettes sont aujourd'hui gelées. Il prépare un plan de redressement judiciaire et Jean-Benoît Subra le sait : il n'a plus droit à l'erreur.

Un soutien technique et humain

En Gironde, 70 agriculteurs sont actuellement accompagnés par "Solidarité Paysans". Du sur-mesure pour tenter d'amortir la crise. "Recréer du lien", c'est le maître-mot de la démarche de cette association. Pour Elodie Koh, l'important, c'est aussi "d'enlever cet isolement, cette solitude qu'il peut y avoir dans le monde paysan, le fait qu'on a des difficultés à demander de l'aide par fierté, par besoin de dignité..."

L'association est là pour "accompagner les personnes à retrouver leur autonomie et à redevenir maîtresses de leurs décisions". Une aide qui peut être technique, administrative et juridique. La jeune femme témoigne du fait que les demandes d'aide auprès de l'association sont de plus en plus nombreuses, "depuis 2018", même si le phénomène ne date pas d'hier dans l'agriculture, notamment la viticulture.

En savoir plus sur l'association Solidarité Paysans

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité