• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bug de Parcoursup : des lycéens ont été acceptés “ par erreur ” dans 400 filières

Parcoursup : bug sur la plateforme / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Parcoursup : bug sur la plateforme / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

La mauvaise surprise pour de jeunes lycéens... Alors qu’ils avaient été acceptés dans une formation sur Parcoursup, leurs vœux ont été mis «en attente», ils l'ont découvert ce matin. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, environ 400 formations sont concernées.

Par Christine Le Hesran

Elle ne décolère pas. Et son fils, habitant en Gironde, est inquiet. Alors qu'il avait reçu une bonne nouvelle, trois voeux acceptés, dans des établissements formant les infirmiers, voilà que maintenant il ne l'est plus.

Ces situations sont inacceptables pour nos jeunes.


" Alors que mercredi soir il était accepté sur 3 IFSI (La Rochelle, Niort et Poitiers), il se retrouve maintenant de fait sur les listes d'attente... ce qui est loin d'être satisfaisant quant aux résultats, mais aussi et surtout quant à la "fiabilité" de cet outil informatique." 
La famille ne souhaite pas donner son nom pour protéger son fils. 

Machine arrière toute


C'est par un mail qu'il a été averti ce vendredi matin qu'il y avait bien un problème... Le jeune homme avait obtenu le précieux sésame pour trois sites. Mais voilà. Parcoursup a décerné plus de places qu'il n'y en a dans la réalité. Bug ! La maman, qui a entendu cette explication au téléphone ce vendredi matin, n'en revient pas. Que faire ? 


Voici ce qu'ont reçu les malheureux lycéens sur leur boîte mail. 
 
Voici le mail été envoyé ce vendredi matin aux malheureux lycéens, dont les voeux ont été acceptés mercredi soir, mais par erreur.....
Voici le mail été envoyé ce vendredi matin aux malheureux lycéens, dont les voeux ont été acceptés mercredi soir, mais par erreur.....

 

Sur Twitter, la colère a été partagée sur les réseaux ►

 


Une "erreur" dans des filières sélectives comme les BTS ou les écoles d'infirmiers

Le jeune homme n'est pas seul dans ce cas en France. A tel point que le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche a convoqué une conférence de presse en urgence ce vendredi matin. 

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a reconnu une "erreur" qui a principalement affecté des filières sélectives comme les BTS ou les écoles d'infirmiers.

Dans un communiqué envoyé ce vendredi, «environ 400 formations sont concernées par ce bug sur les 14 500 formations proposées soit environ 2% du nombre total de formations». 
 

Le 16 mai, au lendemain de l'ouverture de la phase d'admission, nos équipes ont procédé aux vérifications quotidiennes d'usage. Au cours de ces vérifications, elles ont été alertées par des taux anormalement élevés de propositions d'admission formulées par certaines formations par rapport à leur capacité d'accueil. Cela concerne un peu moins de 400 formations sur les 14 500 formations proposées soit environ 2% du nombre total de formations.

Les excuses de la ministre

Présentant ses excuses, elle a précisé que la plateforme serait à nouveau actualisée à partir de 12H30. " Des erreurs humaines " a affirmé la ministre: des établissements auraient confondu le nombre d’étudiants en liste d’appel et ceux en liste d’attente.
 
 

" Vraiment scandaleux "

Il n'y a pas que les lycéens et leurs parents qui soient en colère. Pour les chefs d'établissement comme Thierry Roul, proviseur du lycée de l'image et du son (Lisa) à Angoulême et secrétaire académique du SNPDEN-Unsa (syndical national des personnels de direction), c'est un "coup de stress".

Nous avons reçu à 10H27 une alerte du ministère (...) Mais là où ça devient vraiment scandaleux, c'est qu'on a des élèves qui se sont dits +Youpi je suis admis, je réponds oui+ et se sont désinscrits de toutes les autres formations. Tout ça révèle une impréparation et une improvisation. L'Etat s'expose à des recours mais c'est leur problème ! Ca génère beaucoup de stress pour les élèves et les familles.
 

Et maintenant ? 

C'est reparti dans la moulinette de Parcoursup. Le jeune homme qui pensait être accepté dans sa formation d'infirmier est à nouveau sur liste d'attente. Déception et stress. 
Réponse du ministère à tous les lycéens concernés : 

La situation des candidats ayant formulé des vœux dans les formations concernées a ainsi été actualisée afin qu'elle corresponde à la réalité des capacités d'accueil :
- les candidats concernés peuvent avoir à nouveau reçu des propositions d'admission dans ces formations. Ces propositions sont désormais conformes aux capacités d'accueil de ces formations ;
- Ils peuvent avoir été placés sur liste d'attente, dans le respect du classement qui avait été établi par les formations ;
- Les propositions d'admission dans d'autres formations, qui avaient été préalablement refusées par ces candidats, ont été réactivées. 

Et pour tous ceux qui sont un peu perdus ou en quête d'information, le ministère rappelle que les équipes de Parcoursup chargées d’accompagner les candidats seront disponibles tout au long de la journée pour répondre à leurs questions (numéro vert: 0 800 400 070, rubrique «contact» dans le dossier de chaque candidat, réseaux sociaux…).
 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus