Gironde : un champion d’Europe de boucherie à Arsac

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thibault Grouhel
Gauthier Détrés, champion d'Europe de boucherie, dans le magasin d'Eric Larrazet à Arsac.
Gauthier Détrés, champion d'Europe de boucherie, dans le magasin d'Eric Larrazet à Arsac. © Jean-Michel Litvine / France 3 Aquitaine

Le jeune Gauthier Détrés, salarié de la boucherie-charcuterie Larrazet à Arsac au nord de Bordeaux, a remporté avec l’équipe de France la Coupe d’Europe de boucherie à Clermont-Ferrand.

Il n’a que 22 ans, mais il est déjà promis à un grand avenir. Gauthier Détrés, salarié de la boucherie-charcuterie Larrazet à Arsac, a été sacré champion d’Europe le 8 novembre à Clermont. Avec ses quatre coéquipiers français, il a surclassé ses adversaires allemands, italiens et espagnols.

Une consécration et une juste récompense pour cet ancien apprenti. “On s’est entraîné un mois et demi, tous les dimanches et lundis je montais à Paris, et entre midi et deux, je restais m’entraîner à la boucherie, raconte celui qui travaille aujourd’hui dans la boutique qui l’a vu évoluer sous la direction d’Eric Larrazet. Je ne réalise pas trop. Je suis resté dans ma dynamique de travail, comme je travaillais avant la coupe d’Europe, du mieux possible tout simplement.”

Sans boucher dans son entourage, c’est en se rendant régulièrement chez un artisan de Dordogne avec ses grands-parents que lui est venue cette passion du métier.

En le regardant, je me suis dit : c’est ça que je veux faire.

Gauthier Détrés

Mission réussie pour Gauthier Détrés, désormais reconnu comme l’un des meilleurs du vieux continent. Mais à quoi reconnaît-on un artisan de niveau européen ?
“Ça se voit au geste, à la maîtrise du couteau. C’est beaucoup de patience, d’entraînement et de rigueur. Tous les jours, il faut travailler comme si c’était pour le concours, avoir la même régularité et l’envie, indique le boucher de 22 ans. C’est difficile à acquérir. Il faut aussi avoir un bon professeur dès l’apprentissage, et les bons patrons qui permettent de mettre en avant ces qualités.”

“C’est un fabricant de champions”

Eric Larrazet est de ceux-là. “On essaie de bien les former, par le biais de concours que je faisais à l’époque, se souvient son mentor, meilleur ouvrier d’Aquitaine en 2013. Cela m'a permis d’acquérir certaines connaissances et techniques que j’ai pu mettre en avant pour mes apprentis. C’est pour cela qu’on arrive à sortir de bons jeunes comme Gauthier, un garçon très sérieux qui mérite vraiment ce qui lui est arrivé.”

Un jeune prometteur, donc, qui devra poursuivre dans cette voie s’il veut viser encore plus haut. “La motivation, le travail... Il n’y a pas de secret. Si demain il veut être Meilleur Ouvrier de France ou champion du monde, il faut passer par là”, poursuit Eric Larrazet.

Les clients fidèles, eux, ne seraient pas surpris de voir Gauthier Détrés continuer d’empiler les récompenses. “On a un peu l'habitude avec Eric, on a souvent vu des trophées, c’est un fabricant de champions, sourit Nicolas, un habitué de la maison. Tous les jeunes qui passent entre ses mains sortent avec un sacré niveau et sont très bien formés. Un trophée européen, c’est quelque chose.”

Prochain objectif : le championnat du monde de boucherie à Sacramento, en Californie, début septembre 2022.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.