Gironde : vol important de matériel agricole, gendarmes et militaires interpellent quatre personnes

Accusées d’avoir volé du matériel agricole, quatre personnes ont été interpellées mardi 16 novembre, par les gendarmes de Gironde et de Dordogne. Une vaste opération qui a mobilisé soixante militaires.

C’est une opération de grande ampleur qui s’est déroulée mardi 16 novembre. Soixante militaires ainsi que les groupements de gendarmerie de Gironde et de Dordogne et la section de recherche de Bordeaux, ont interpellé quatre individus dans le cadre d’un vol de matériel agricole. "Ce n'est malheureusement pas un cas isolé", constate le commandant second Vial, de la section de recherche de Bordeaux.

160 000 euros volés

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 21 au 22 août, à Cestas en Gironde, sur le site d’AGRI33, une entreprise spécialisée dans le matériel agricole.

Les trois hommes, âgé de 30 à 34 ans, ont volé dix tracteurs tondeuses, pour un montant total de 160 000 euros. Selon les gendarmes de la Gironde, les trois individus n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils évoquent des délinquants “chevronnés”. "Ce sont des individus connus pour d'autres faits de vols, certains de violence", précise le commandant second Vial, de la section de recherche de Bordeaux.

Ils sont également impliqués dans un vol, commis entre les 5 et 6 octobre, de matériel viticole cette fois, dans la commune de Néac en Gironde. 

Une enquête de quatre mois

Rapidement, les brigades de gendarmerie ouvrent une enquête, réparties entre la Dordogne et la Gironde. Au total, quatre mois auront été nécessaires pour mettre la main sur les individus, essentiellement basés dans l'agglomération bordelaise.

“Les investigations minutieuses et les rapprochements permettent d‘identifier et d’impliquer une équipe de malfaiteurs particulièrement mobile”, précise le communiqué de la gendarmerie.

Après l’identification d’un quatrième individu, un receleur de 51 ans, résidant en Dordogne des perquisitions sont organisées et “amènent à la découverte d’un des tracteurs tondeuses, d’un rouleau-compresseur et de deux fourgons Iveco volés”, expliquent le commandant second Vial. 

"Nous n'avons trouvé qu'une seule tondeuse sur les dix volées, ce qui confirme que ces vols étaient à des fins pécuniaires", explique le commandant second de la section de recherche de Bordeaux.

Placées en garde-à-vue, les trois personnes ont été déférées devant le tribunal judiciaire de Bordeaux, en comparution immédiate, la semaine dernière. S'ils ont été relaxés d'une partie des poursuite, ils ont tout de même été condamnés à des peines allant de 2 000€ d'amende à un deux ans de prison ferme.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée sécurité société faits divers agriculture économie justice