Grève dans les maisons de retraite privées Korian pour réclamer la prime coronavirus

En Gironde notamment, les personnels du leader européen de l’accompagnement et de soins aux seniors réclament le versement de deux primes et une revalorisation salariale. Ce mardi, la direction du groupe apporte une réponse. 

Grève au sein du groupe Korian en Gironde
Grève au sein du groupe Korian en Gironde © DR
À Cenon, une quarantaine d’agents, en tenue de travail et masque sur le nez distribue des tracts. Salariés de la clinique Hauterive et de la Clinique Lemoine, deux centres Korian spécialisés dans les soins de suite et de réadaptation, ils ont choisi de débrayer une heure. "  Cela peut paraître minime mais il n’est pas question de mettre en difficulté nos confrères et nos résidents. " précise Jean-Paul Guerrier, délégué syndical CGT à la clinique Lemoine.

Cette action est symbolique du ras-le-bol des soignants.
Jean-Paul Guerrier

" On sur le front depuis trois mois " explique Isabelle Jallais, la déléguée syndicale centrale FO. " Avec la crise du coronavirus, la direction nous avait promis en mars une prime de 1000 euros. On a toujours rien reçu et quand on demande des explications, on nous répond : ce sera jusqu’à 1000 euros et avec des critères d’attribution. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.  Ces actions, c’est une manière d’exprimer notre mécontentement  !."
 
Grève au sein du groupe Korian en Gironde
Grève au sein du groupe Korian en Gironde © DR

Une soixantaine des 370 établissements du groupe ont participé à ce mouvement. En plus de la prime de 1000 euros Korian, l’intersyndical FO-CGT et Sud, réclame le versement pour tous de la prime d’Etat de 1500 euros. «Nous ne faisons aucune distinctions entre le public et le privé. » explique Albert Papadacci, délégué syndical central CGT .  " Nous refusons la division et l’opposition entre le public et le privé ou encore en fonction du lieu d’exercice et du temps de travail. " Et l’intersyndicale de Korian de revendiquer également une prime grand âge dans le secteur privé  et des augmentations salariales conventionnelles de 300 euros net par mois.
Suite à ce mouvement, la direction de Korian France a annoncée qu’elle allait verser à "100% des équipes une prime unique de 1500 euros pour tous les collaborateurs des établissement en Ehpad et en cliniques " selon la PDG Nadège Plou.
Une prime « sans distinction verte/rouge annoncée par le gouvernement » versée au cours de la première semaine de juillet aux 24 000 salariés en France.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cannabis social club société génération senior
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter